samedi, février 4, 2023
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Togo : pêcheurs, mareyeurs et ouvriers du secteur de la pêche en fête

    - Advertisement -

    Au port de pêche (Lomé) ce mercredi, les pêcheurs, les mareyeurs et les ouvriers du secteur de la pêche togolaise, venus de tous les coins du pays, ont marqué avec faste 2022 comme l’Année internationale de la pêche et de l’aquaculture artisanales (AIPAA). Une initiative de l’Organisation des nations Unies.

    C’est sous le lead de la Coordination togolaise des organisations paysannes et de producteurs agricoles (CTOP) et de la FAO, en collaboration avec le ministère de l’économie maritime.

    « C’est la 2ème fois que nous marquons cette fête. La première édition a eu lieu il y a quelques années. Mais, nous avons pris sur nous d’écrire aux autorités togolaises pour leur proposer que les pêcheurs togolais ont droit de commémorer une journée. Nous sommes contents de la célébration de cette année », a lancé Legbeze Dosseh, président de la Fédération nationale des unions de coopératives de pêche du Togo (FENUCOOPETO).

    Le responsable de fédération a saisi l’occasion pour remercier le gouvernement, la CTOP et la FAO pour les matériels offerts (machines, voiture). Des efforts, selon lui, sont aussi faits pour arrêter la pêche des petits poissons.

    L’année 2022 a connu aussi plusieurs difficultés, selon ce responsable, au nombre desquelles l’absence d’un marché pour les filets, des machines et des différentes armatures.

    Avant, a-t-il souligné, les lieux où les pêcheurs se procurent en essence pullulent partout et sont parfois loin du port de pêche.

    A côté de ces difficultés, il y a aussi plusieurs avancées notamment la construction d’un nouveau site de port de pêche qui répond aux normes. Aujourd’hui, il y a une station d’essence qui est construite sur le nouveau site du port de pêche. Grâce à une coopération avec le Japon, des formations ont été données et au jour d’aujourd’hui, les déchets de poissons ne sont plus versés dans la mer. On travaille ces déchets et on en fait un produit appelé ‘farine de poisson’ qui sert dans l’alimentation des poissons en matière de pisciculture et d’autres animaux.

    Après les discours pour situer le contexte de cette fête et ses objectifs, plusieurs activités ont marqué l’événement. La visite de différents stands dressés à l’occasion a permis aux uns et aux autres de découvrir de différents types de poissons, morts ou vivants, le travail qui se fait sur le filet avant la pêche et la farine de poisson.

    Il y a eu aussi un jeu de corde entre 2 équipes. Plusieurs pêcheurs, mareyeurs et fumeuses ont été décorés. Il y a eu la médaille du meilleur pêcheur, du meilleur conseiller, du meilleur dirigeant, de la meilleure fumeuse et de la meilleure mareyeuse. Les pêcheurs de l’intérieur du pêche ne sont pas du reste.

    Au Togo, la demande en produits halieutiques est de 80.000 tonnes chaque année. Mais les efforts des pêcheurs ne couvrent qu’une infime partie de cette demande, soit 25.000 tonnes. On note également que la pêche artisanale emploie plus de 8000 personnes tandis que la pêche marine à petite échelle emploie 3075 personnes.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcomdec
    togocom20231
    previous arrow
    next arrow