samedi, février 4, 2023
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Togo: ce qui change en 2023 dans le quotidien, selon Sani Yaya

    - Advertisement -

    L’Assemblée nationale a voté à l’unanimité des députés ce jeudi la loi de finances exercice 2023. Le budget, dit-on, s’équilibre en ressources et en charges à 1957 milliards de francs CFA, soit une hausse de 4,4% par rapport à l’exercice 2022. La séance plénière démarrée à 15 heures sous les auspices de la présidente de l’hémicycle, n’a pris fin qu’au-delà de 23 heures.

    C’est en présence de 2 membres du gouvernement notamment le ministre de l’économie et des finances, Sani Yaya et son collègue, chargé des relations avec les institutions de la République, Christian Trimua.

    Le mandat social de Faure Gnassingbé se poursuit

    Selon le ministre de l’économie et des finances, l’année qui vient rime toujours le mandat social du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Il n’en  veut pour preuve que le budget exercice 2023 réserve aux secteurs sociaux un montant de 623 milliards de francs CFA, soit environ 49% de l’ensemble du budget

     « L’année 2023 sera encore une occasion pour le gouvernement de poursuivre l’exécution des actions du mandat social du chef de l’Etat et d’affirmer la marche résolue de notre pays la transformation structurelle de notre économie qui se traduira par l’accélération de la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale Togo 2020-2025 », a annoncé le ministre Yaya.

    Ce qui changera dans le quotidien, selon Sani Yaya

    Lors des travaux, les députés présents ont posé beaucoup de questions aussi bien à la commission de finance de l’Assemblée nationale qu’aux représentants du gouvernement. La plupart des questions ont trait à ce qui ressort concrètement de cette loi de finances pour le Togolais lambda, notamment la situation du pouvoir d’achat, la situation liée aux victimes des sociétés de trading fermées, l’absence de scanner etc.

    « Ce qui changera en 2023, c’est qu’il y aura plus d’eau potable dans les coins les plus reculés, plus d’électricité, de pistes rurales et de ponts pour les populations. C’est aussi la santé notamment la transformation totale du CHU Campus et du CHU Kara. Il y a aussi tout un projet au niveau des centres de santé préfectoraux pour l’accès universel aux soins. Nous n’oublions pas le panier de la ménagère. Nous sommes en train de travailler pour améliorer le pouvoir d’achat. Le salaire a indirectement augmenté avec les traces d’impôt qu’on a essayé de bouger un peu. Voilà des choses concrètes qui vont changer dans le quotidien des Togolais », a énuméré le ministre Yaya.

    Pour la présidente de l’Assemblée nationale, ce budget traduit la manifestation tangible des progrès réalisés par le pays malgré la conjoncture économique mondiale défavorable. « Le budget exercice  2023 traduit la résilience de l’économie togolaise. En matière de politique fiscale, cette loi de finances imprime un dosage équilibré des mesures visant à accroître les recettes fiscales et celles qui préservent les capacités contributives des opérateurs économiques », a-t-elle ajouté.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcomdec
    togocom20231
    previous arrow
    next arrow