vendredi, décembre 2, 2022
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Togo : la Fondation SEA et le PNUD annoncent un important projet pour les jeunes

    - Advertisement -

    L’ancien international togolais, Sheyi Adebayor pense à l’employabilité des jeunes togolais. Avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), sa fondation SEA vient de signer un important projet pour l’incubation de plus de 1000 jeunes togolais en entrepreneuriat agricole.

    La convention pour la mise en œuvre de ce projet dénommé ‘projet d’incubation pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes en agriculture’ a été signée mercredi à Lomé par le président de la fondation SEA, Sheyi Emmanuel Adebayor et le Représentant résident du PNUD au Togo, Aliou Mamadou Dia.

    « La Fondation SEA intervient dans 3 domaines notamment la santé, l’éducation et l’entrepreneuriat des jeunes. Et c’est sur le volet de l’entrepreneuriat des jeunes que nous signons aujourd’hui ce partenariat avec le PNUD pour la formation des jeunes togolais à l’agrobusiness. Je salue ce partenariat avec le PNUD et le ministre de l’agriculture pour la promotion de l’entrepreneuriat agricole des jeunes », a lancé Shéyi Adebayor.

    Selon ce footballeur togolais internationalement connu, l’agriculture reste un défi pour l’Afrique et il faut compter sur la détermination des jeunes pour entreprendre localement en agrobusiness et réussir.

    « C’est possible ! », s’est exclamé le président de la fondation SEA avant d’ajouter : « nous avons ensemble un défi à relever pour produire et transformer localement des produits agricoles pour l’autosuffisance alimentaire dans les pays africains. C’est mon engagement et celui de la fondation SEA et j’aurai besoin de tout le monde ».

    - Advertisement -
    - Advertisement -
    - Advertisement -

    Pour le Représentant résident du PNUD au Togo, c’est un honneur pour l’institution onusienne de collaborer avec ce modèle de la jeunesse mondiale, africaine et togolaise.

    « C’est un projet très important pour le PNUD et même pour le gouvernement togolais. Au bout de quelques mois, nous ferons dans du concret. Nous aurions à faire le déplacement du lieu de la formation pour que Sheyi Adebayor puisse partager avec les jeunes en formation son expérience pour le combat de la vie. Cela leur permettra d’avoir ce référentiel », a-t-il indiqué.

    Il a par ailleurs exhorté l’international togolais à porter le combat de l’engagement climatique, pas uniquement pour le Togo mais pour l’Afrique entière.

    Le projet proprement dit

    D’un montant total de 100.000 dollars, le projet d’incubation pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes en agrobusiness a une durée de 3 ans. Son objectif, c’est de créer localement les conditions dynamiques qui permettent à des jeunes de s’informer, de se former, de s’installer, de concrétiser et de développer leur projet économique en interaction avec les autres acteurs du secteur agro sylvo-pastoral et halieutique.

    Il vise des promoteurs d’activités le long des chaînes de valeur agricole, hommes comme femmes, avec pour objectif de gagner un revenu décent, durable et progressif.

    Concrètement, il s’agit de développer les compétences de jeunes agriculteurs qui pour une raison ou une autre, ne sont pas allés dans des systèmes formalisés d’encadrement en matière d’agrobusiness. Il s’agira de leur donner tous les outils de compétences pour intégrer le volet lié à la préservation de l’environnement, au changement climatique, à l’employabilité et aussi de les pousser vers le partenariat avec le secteur privé, surtout les établissements de financement bancaire.

    Pour les 3 ans, ce projet permettra de former 1050. On débutera la formation avec une cohorte d’une cinquantaine de jeunes. La formation aura une durée de 45 jours. La formation prévue pour être théorique et pratique et pourvue d’un certificat, sera assurée par l’Institut national de formation agricole (INFA) de Tové et l’Institut de conseil et d’appui technique (ICAT).

    Les jeunes formés auront également un appui financier en termes de subvention.

    La Fondation SEA met à disposition son parc forestier qui se trouve à Lavié dans la préfecture de l’Agou. Ce site est traversé par une rivière. La Fondation met aussi à disposition son site d’hébergement et d’apprentissage à la formation technique.

    Le gouvernement met à disposition son expertise et ses ressources humaines. Le PNUD met dans ce projet une contribution financière et son expertise interne portant sur les thématiques de genre, de changement climatique, la digitalisation et tout ce qui touche à la productivité agricole.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcom22
    tgcomoct4
    foirerepartie
    previous arrow
    next arrow