vendredi, décembre 2, 2022
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Les relations entre le Burkina Faso et le Togo auront le vent en poupe après la 15ème FIL  

    - Advertisement -
    - Advertisement -
    - Advertisement -
    - Advertisement -

    La 15ème Foire internationale de Lomé (FIL) aura lieu du 23 novembre au 10 décembre 2018 sous le thème novateur : « chaîne de valeurs, vecteur de progrès économique ». Cette manifestation économique et commerciale, la plus prisée par les opérateurs économiques du monde entier et qui draine des foules, a été officiellement lancée ce jeudi au Centre togolais des expositions et foires (CETEF) à Lomé.

    La 15ème édition de cette fête aura pour particularité de contribuer à booster et formaliser les échanges économiques et commerciaux entre le Burkina Faso et le Togo à travers les chambres de commerce et les agences de promotion des exportations.

    « La prochaine foire sera une occasion pour les opérateurs économiques du Togo et du Burkina Faso d’activer les niches de production et de commercialisation des biens agricoles semi-transformés et industriels », a lancé dans son mot d’ouverture, Bernadette Legzim-Balouki, la ministre du Commerce et de la promotion du secteur privé.

    Elle a profité de l’occasion pour situer l’assistance sur le niveau d’échanges économiques et commerciaux entre les 2 pays voisins. Si au niveau des exportations le Burkina Faso reste le 2ème client principal du Togo après le Bénin dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), les importations officielles du Togo en provenance du Burkina Faso restent encore faibles, variant entre 400 millions à 3 milliards de francs sur la période de 2012 à 2016.

    « Ces chiffres placent le Burkina Faso au 6ème rang des fournisseurs du Togo dans la zone UEMOA », a-t-elle ajouté.

    Pour le représentant du pays qui est à l’honneur, cette manifestation économique et commerciale est une excellence occasion pour le Burkina Faso de montrer au Togo ses produits, à savoir le beurre de karité, le pagne tissé, le sésame, les jus de mange…

    Il a souhaité que cette participation burkinabé à la foire internationale de Lomé se concrétise par l’établissement de nombreux partenariats d’affaires entre les opérateurs économiques des 2 pays.

    Le directeur du CETEF, Kueku-Banka Johnson, dans son intervention, est d’abord revenu sur le thème retenu pour conduire les activités inscrites au cœur de cette foire.  

    « La chaîne de valeurs est un concept qui permet d’analyser les différentes activités d’une entreprise. Elle permet de voir comment chaque activité va assurer l’obtention d’un avantage comparatif, elle permet également d’évaluer les coûts qu’occasionnent les différentes activités », a-t-il expliqué.

    Autrement dit, les différents panels et conférences auxquels prendront part les centaines d’exposants, leur permettront  de connaître et valoriser les différentes étapes de la vie d’un produit en vue de le rendre plus compétitif.

    Il a invité les exposants qui viendront de différents pays du monde à se conformer au calendrier de cette édition de la FIL pour construire et aménager leurs stands avant la date du 23 novembre qui, a-t-il insisté, verra l’ouverture officielle des activités de la 15ème FIL et non 3 ou 4 jours après le début comme c’est souvent le cas.

    Ce lancement officiel de la 15ème FIL marque le début de la campagne de promotion.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcom22
    tgcomoct4
    foirerepartie
    previous arrow
    next arrow