vendredi, septembre 22, 2023
black
tgcoms4
forfait
previous arrow
next arrow
More

    Faure Gnassingbé : les Togolais doivent s’attendre à un combat long avec des périodes de drames’

    - Advertisement -

    Le Togo a célébré ce jeudi 27 avril 2023 le 63ème anniversaire de son accession à l’indépendance. Le chef de l’Etat a accordé une interview à un média togolais (New World TV). Une première depuis 18 ans de pouvoir, ce qui casse les habituels discours prononcés à la télévision togolaise (TVT). Faure Gnassingbé s’est attelé dans la première partie de cet entretien, à lever l’omerta sur les attaques terroristes que subit le pays dans le grand nord et à donner des informations précises à ses compatriotes.

    Selon le chef de l’Etat, ce qui arrive au Togo est une forme d’agression assurée par 2 groupes, l’Etat islamique au grand Sahara et le Groupe de soutien à l’Islam. Le Togo, a-t-il ajouté, a déjà perdu environ 140 personnes dans les attaques terroristes, dont une quarantaine des éléments des forces de défense et de sécurité (FDS) et une centaine de victimes civiles. Parmi celles-ci, il y a une cinquantaine d’étrangers.

    « Quand on est dans la capitale et qu’on mène une vie normale, on a l’impression que ce sont des incidents isolés. Ce ne sont incidents isolés parce que pour contrer ce genre d’attaques, c’est une vigilance de tous les instants. Depuis ces attaques, nous avons payé un prix lourd notamment les forces de défense et de sécurité (FDS) qui ont perdu à peu près une quarantaine d’hommes et malheureusement une centaine de civils s’y ajoutent. Ce n’est pas une guerre continue mais c’est des attaques meurtrières de destruction », a-t-il précisé.

    Devant ce qu’il considère comme une forme de guerre, M. Gnassingbé dit que les Togolais ont une obligation, c’est de défendre leur pays.

    Même au cas où il n’y a pas d’attaques au Togo, ce qui se passe chez les voisins du nord et de l’est, a-t-il insisté, impacte les Togolais.

    « Les Togolais doivent s’attendre à un combat long avec des périodes de drames parce que c’est inévitable quand il y a la guerre. Mais je puis assurer mes compatriotes qu’au bout, il y aura la victoire. Nous sommes déterminés à réduire les menaces », a-t-il promis.

    Pour faire face à la situation, le gouvernement togolais a mis en place une stratégie à 3 piliers, informe le président togolais.

    D’abord, les FDS togolaises répondent par les armes avec l’opération Koudjouaré qui, a-t-il souligné, a changé de posture. « Elle était d’abord préventive, après défensive et maintenant nous sommes aussi à l’offensive. Ce n’est pas parce que nous ne communiquons que nous n’avons pas de succès mais c’est indécent de célébrer la mort d’une personne », soutient le chef de l’Etat togolais.

    Le combat que livre le Togo, a mentionné M. Gnassingbé, ne se fait pas seulement par les armes. L’autre pan de la stratégie consiste à essayer de déradicaliser ou de prévenir la radicalisation des populations.

    Selon le président togolais, ce sont des hommes et des jeunes qui sont utilisés pour mener ces attaques.

    « Nous avons été obligés de déplacer certaines populations pour mieux protéger la frontière. 12.000 personnes ont été déplacées. C’est ce qu’on appelle parfois des réfugiés intérieurs. Elles sont pour l’instant dans des familles et nous avons des infrastructures sanitaires et éducatives pour les mettre un peu à l’aise », a-t-il lancé.

    Le Togo met aussi en œuvre le programme d’urgence pour la résilience des savanes (PURS), rappelle-t-il. La stratégie consiste également à renforcer les infrastructures en matière de sécurité avec la loi de programmation militaire. Cette loi, a-t-il annoncé, n’est plus adaptée parce que la menace a changé de nature. Elle sera revue.

    Les attaques terroristes que subit le Togo ont également fait déplacer 2000 Togolais dans les autres pays, a également informé Faure Gnassingbé.

    Au cours de cette interview, M. Gnassingbé a répondu aux questions liées à l’économie avec la poursuite de la flambée des prix des produits de première nécessité, ce qui complique la situation des Togolais ?  Le cap que le Togo s’est fixé, l’éducation, la transhumance, la politique avec en toile de fond les élections à venir et bien d’autres sujets n’ont as été du reste.

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcoms2
    mega3
    tgcom
    previous arrow
    next arrow