samedi, février 4, 2023
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Rabat : l’Afrique ne veut plus payer les plus lourds coûts de transferts de fonds

    - Advertisement -

    Même en matière de transferts monétaires, c’est la diaspora africaine qui paye le plus lourd tribut. Le constat a été posé sans ambages il y a quelques jours à Rabat au Maroc au cours d’un forum sur la réduction des coûts de transfert de fonds. Un forum auquel a pris une part active le ministre togolais des affaires étrangères et des Togolais de l’extérieur, Prof. Robert Dussey.

    Selon Nasser Bourita, ministre marocain des affaires étrangères et des Marocains résidant à l’étranger, les transferts de la diaspora africaine sont les plus chers au monde avec un taux de 8%.

    « Cela demeure élevé et source de frustration si on le compare aux 6% d’autres régions et aux 3% fixés par l’objectif de développement durable n°10 des Nations Unies », a-t-il précisé.

    Même constat fait par le ministre togolais. « Aujourd’hui est le constat est que tout transfert de fonds sur le continent africain est très élevé pour les diasporas », a lancé Prof. Dussey.

    L’objectif de ce forum, selon le ministre togolais, c’est de réduire le coût des transferts de fonds que font la diaspora africaine et les afro descendants. Et ceux à qui les propos tenus au cours du forum sont destinés, sont bien connus.

    « Nous voulons ici sensibiliser la communauté internationale et précisément les communautés financières notamment les banques pour revoir à la baisse les commissions que prennent les banques et les autres institutions sur le fonds que chaque Africain ou Africaine transfère sur le continent », a-t-il dit.

    A la fin de ce colloque, il a été adopté des conclusions dénommées ‘Déclaration de Rabat’. Cette déclaration, informe le ministre togolais, sera présenté au Haut-comité de l’Union africaine (UA). Ce comité, a-t-il ajouté, fera des propositions à la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA.

    Pour rappel, les transferts monétaires faits par les diasporas africaines vers leur pays respectif s’élèvent d’année en année. En termes de PIB, cela représente une contribution de 7 à 10% dans les pays africains. En termes de chiffre, on parle de 85,9 milliards de dollars envoyés dans les pays africains en 2019.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcomdec
    togocom20231
    previous arrow
    next arrow