mardi, octobre 4, 2022
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Mgr Guigbile : ‘les gens vivent la peur au ventre et se demandent de quoi demain sera fait’

    - Advertisement -

    Dans les 4 localités attaquées sauvagement par des terroristes il y a quelques jours, on constate de grands déplacements d’hommes, de femmes et d’enfants. Les uns et les autres veulent se rapprocher de la ville de Dapaong, pour épargner à la sauvagerie des djihadistes. Un grand mouvement a encore été remarqué à plusieurs niveaux ce dimanche soir.

    Interrogé lundi par RFI, l’évêque de Dapaong fait vivre à travers les mots la situation dans laquelle se trouve actuellement les populations de la région des Savanes.

    Selon Mgr Dominique Banlène Guigbile, les gens vivent la peur au ventre et se demandent de quoi demain sera fait.

    « C’est le choc, la stupéfaction et l’incompréhension totale devant une telle violence. C’est la consternation et la désolation. Quatre attaques meurtrières en l’espace de quelques mois sans qu’on n’ait pu identifier les agresseurs, il y a de quoi être désemparé et terrifié », a-t-il déclaré.

    Le responsable de l’église catholique dit envoyer un message de condoléance aux familles éplorées et de prompt rétablissement au blessés et un message de compassion, de proximité, de vigilance et de solidarité, de foi et d’espérance à tous les autres.

    Selon lui, la solution se trouve en ‘Dieu’.

    « J’invite toutes les populations de la Savane à s’en remettre à Dieu avec foi, Dieu à qui rien n’est impossible pour qu’il nous bénisse, nous garde et nous protège et que ces populations meurtries ne soient pas oubliées », a-t-il précisé.

    Les Forces armée togolaises (FAT) ont par communiqué, appelé les populations de la région des savanes à ne pas céder à la panique. Le gouvernement, quant à lui, a fait savoir que de nouvelles mesures seront prises dans le cadre de l’état d’urgence en vigueur dans la région, pour, dit-il, protéger mieux les populations.

    Faut-il le rappeler ? Dans la nuit du jeudi au vendredi, des terroristes ont nuitamment fait irruption dans 4 villages dans les préfectures de Kpendjal et de Kpendjal-ouest pour tuer à l’arme blanche plusieurs personnes. Beaucoup de personnes ont été égorgées, d’autres éventrées. Les sources non officielles parlent d’un bilan macabre allant entre une vingtaine et une quarantaine de personnes.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcom22
    semaine2
    tgcomoct
    previous arrow
    next arrow