mercredi, juin 29, 2022
black
black
previous arrow
next arrow
More

    Togo : le gouvernement vole au secours d’un pouvoir d’achat complètement à terre

    Suite à l’annonce faite par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, dans son discours à la nation de ce jeudi, le gouvernement togolais vient de prendre des mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des populations. Des mesures qui touchent directement les fonctionnaires, les femmes revendeuses dans les marchés et les produits de première nécessité. C’est A la faveur de la célébration du 62ème anniversaire de l’indépendance du Togo.

    Le gouvernement, dans un premier temps, suspend les remboursements de l’avance d’un mois de salaire, accordée au début de cette année aux fonctionnaires.

    Cette suspension, dit le gouvernement, prend effet à partir du mois de mai et va se prolonger jusqu’à la fin de l’année en cours.

    Ensuite, le gouvernement décide de la suspension du paiement des taxes de tickets de marché sur toute l’étendue du territoire national.

    Cette mesure prend effet à partir du 1er mai et a une durée de 3 mois.

    « Une subvention de l’Etat sera accordée à cet effet aux structures de gestion des marchés  afin de leur permettre de faire face au manque à gagner », indique le gouvernement qui dit compter sur le sens de responsabilité de tous les acteurs concernés pour l’application stricte de cette mesure.

    Enfin, le gouvernement décide de plafonner les prix des produits locaux et importés.

    Les produits locaux concernés sont le maïs, le haricot et le sorgho, le petit mil et le riz. Dans le Grand Lomé, le prix du maïs ne doit pas dépasser 650 francs CFA contre 700 francs actuellement. Le gouvernement plafonne le prix du sorgho dans la même localité à 900 francs contre 1000 jusqu’à présent. Toutes les régions, notamment le Grand Lomé, la Maritime, les Plateaux, la Centrale, la Kara et les Savanes ont leurs prix plafonnés.

    Pour ce qui est des produits importés, on parle de l’huile végétale, du lait, de la farine de blé et des concentrées de tomate.

    Qu’est-ce qui sera fait pour contrôler ces mesures sur les marchés ? « Des contrôles stricts seront effectués par des équipes mixtes sur toute l’étendue du territoire pour s’assurer de l’efficacité des mesures », indique Sani Yaya et Kodzo Adedze respectivement ministre de l’économie et des finances et en charge du commerce.  

    Il est aussi demandé aux populations de dénoncer ‘toute pratique anormale’ au numéro vert 8585.

    Pour rappel, depuis plusieurs mois, les Togolais crient que la vie est chère. Cette situation a été renforcée par l’augmentation substantielle des prix des produits pétroliers. Certains ministres, lors d’une conférence de presse, avaient annoncé qu’une batterie de mesures sera prise pour alléger la situation aux populations qui souffrent tant. La première mesure annoncée était la suspension de la TVM en faveur des véhicules de transports et de biens. Une mesure que plusieurs avaient jugée insuffisante.

    La question aujourd’hui est de savoir si ces nouvelles mesures pourront corriger la donne.

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    togocom 1000000
    togook
    previous arrow
    next arrow