lundi, août 15, 2022
black
black
previous arrow
next arrow
More

    Togo : des journalistes initiés aux arcanes de l’impôt, de la TH et du foncier

    Une soixantaine de journalistes togolais, publics comme privés, toutes catégories confondues, ont été moulés dans les arcanes de la loi de finances exercice 2022. Ils ont revisité la taxe d’habitation (TH) et mis un accent particulier sur l’immatriculation foncière. C’est au cours d’un atelier organisé mardi et mercredi par l’Observatoire togolais des médias (OTM) et l’Office togolais des recettes (OTR).

    La rencontre est placée sous le thème : ‘la loi de finances exercice 2022, la TH et l’immatriculation foncière’.

    « Cet atelier se veut un cadre d’échanges et de partage entre les experts de l’OTR et ceux des médias et vise à vulgariser les nouvelles mesures contenues dans la loi de finances exercice 2022, à mener des discussions sur la nécessité de la perception de la TH et l’accomplissement de la formalité de l’immatriculation foncière, à améliorer le contenu des productions médiatiques sur le civisme fiscal et à contribuer à la lutte contre la désinformation et l’intoxication du contribuable », a lancé le représentant de Philippe Tchodie, Commissaire général de l’OTR.

    Fabrice Petchezi, président de l’OTM est largement revenu sur la genèse de cet atelier. Selon lui, c’est la faible participation et la qualité passable de la plupart des productions journalistiques de la 1ère édition du concours de productions médiatiques sur le civisme fiscal qui a ouvert la voie à l’organisation de cet atelier.

    « Pour pallier cette carence, il faut agir. Nous espérons que cet atelier va amener les journalistes à enrichir leurs connaissances générales sur la loi de finances et ses différentes mesures, la TH et l’épineuse question de l’immatriculation foncière qui se présente comme l’une des solutions aux problèmes fonciers au Togo », a-t-il décrit.

    Cet atelier, a également été le  lieu de séances pratiques en audiovisuel et en presse écrite et en ligne. Les participants ont parlé de comment monter un article de presse et un magazine.

    Désormais, l’observatoire dispose d’une base de données des professionnels de médias outillés sur les missions de l’OTR et sur les thématiques précises.

    Cette rencontre a été ouverte mardi par le ministre de la communication et des médias, Ayewouadan Akodah.

    « Quel que soit le métier que l’on a appris, quelles que soient les bases que l’on a, notre monde n’est pas figé. Nous gagnons à actualiser nos connaissances pour nous adapter aux nouvelles réalités et exigences qui s’imposent à nous », a-t-il marqué.

    Et pour les journalistes qui sont ceux qui ont la responsabilité de relayer et diluer la loi de finances aux concitoyens, il est important, pense le ministre, de connaître les ressorts qui fondent la conception de cette loi.

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    togook
    foire2022
    previous arrow
    next arrow