mardi, juin 28, 2022
black
black
previous arrow
next arrow
More

    Projet CRG : 93% des activités planifiées, réalisées au cours de la 3ème année de mise en œuvre

    Le projet ‘Renforcement de la société civile pour la gouvernance des droits de l’enfant’ (CRG) boucle sa 3ème année de mise en œuvre le 30 juin prochain. Jeudi à Lomé, s’est tenue la revue annuelle de ce projet coordonné par Plan  International Togo et financé à plus de 660 millions de francs CFA par l’Agence suédoise de développement international (SIDA).

    Cette rencontre annuelle organisée par le Réseau de lutte contre la traite des enfants au Togo (RELUTET), l’une des 4 organisations de mise en œuvre de ce projet, a permis aux participants de faire le point sur l’avancement du projet, de mesurer la contribution des activités réalisées à l’atteinte de ses objectifs, d’échanger sur les bonnes pratiques en termes d’apprentissage, les leçons apprises et les défis à relever.

    Selon les informations, sur les 29 activités planifiées, 27 sont totalement réalisées et les 2 restantes le seront avant le 30 juin prochain, ce qui donne un taux de réalisation de 93%.

    « Sur le projet, nous avons un bilan qui se fait annuellement. C’est de s’arrêter pour voir ce qui a été fait au cours de l’année par rapport à la planification et les réalisations effectuées. C’est de voir ce qui a bien marché, ce qu’on peut améliorer. C’est aussi le lieu de voir les changements indus par les actions du projet, discuter des difficultés éventuelles rencontrées, quels sont les défis importants du projet pour pouvoir avancer. Nous allons aborder la 4ème année et le projet tend progressivement à sa fin », a expliqué Emilie Samboe, coordinatrice de ce projet quinquennal.

    Le projet CRG contribue, selon elle, à renforcer l’efficacité des Organisations de la société civile (OSC), en termes de gouvernance, de légitimité et de représentativité, de redevabilité, afin que, dira-t-elle, ces OSC soient plus efficaces dans les actions qu’elles mènent aux côtés du gouvernement.

    « Le projet CRG a 3 objectifs spécifiques déclinés en 3 résultats. Le 1er objectif concerne le renforcement des capacités des OSC. Le 2ème objectif concerne le plaidoyer au niveau des responsables de communes pour une interaction en vue de la budgétisation sensible aux droits de l’enfant et jeunes. Le 3ème met l’accent sur la participation et l’implication des Organisations d’enfants et jeunes. Nous ne pouvons pas travailler pour les enfants et jeunes sans impliquer ceux-ci », a-t-elle ajouté.

    Au nombre des difficultés, on retient entre autres l’insuffisance des ressources financières, le report de la date de soumission des rapports et de la pré-session par le comité des enfants de Genève et l’inexistence des groupes d’enfants et jeunes dans toutes les communes pour interagir avec les mairies.

    Il faut rappeler que le projet CRG est mis en œuvre par le Forum des organisations de défense des droits de l’enfant au Togo (FODDET), la Fédération des ONG du Togo (FONGTO), le Réseau de lutte contre la traite des enfants au Togo (RELUTET) et l’Association des enfants et jeunes du Togo pour les droits d l’enfant (AEJT-DE).

    Au cours de cette rencontre, les participants ont pris connaissance des activités qui vont jalonner l’an 4 (1er juillet 2022 au 30 juin 2023) de mise en œuvre de ce projet. Démarré le 1er juillet 2019, le projet CRG prendra fin le 30 juin 2024.

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    togocom 1000000
    togook
    previous arrow
    next arrow