lundi, août 15, 2022
black
black
previous arrow
next arrow
More

    Presse : le CONAPP préfère couper la poire en 2

    Le Conseil national des patrons de presse (CONAPP) vient de réagir à la situation que vivent certains journalistes au Togo avec l’avènement du nouveau code de la presse et de la communication. L’association des patrons de presse présidée par Arimiyao Tchagnao ne voit pas la situation du même œil que le Patronat de la presse togolaise (PPT), l’autre organisation des patrons de presse.

    Dans son communiqué rendu public vendredi, le conseil préfère couper la poire en 2. Le CONAPP appelle donc le gouvernement à une relecture des articles incriminés dans le code de la presse, notamment l’alinéa 2 de l’article 3, l’article 5 et l’article 156. Dans le même temps, les patrons regroupés dans ce conseil trouvent que la liberté de la presse et la protection des journalistes, sont garanties à tous les journalistes au Togo, contrairement à ce que penseraient certains.

    « Le Togo demeure un des rares pays où lors des émissions débats radio et télé, les journalistes peuvent exprimer librement leurs pensées sans risque d’être inquiétés. En faisant un bond de 10 places pour se hisser à la 76ᵉ place sur 180 pays dans le classement RSF de 2019, le Togo a prouvé aux yeux du monde que la liberté de presse et d’expression est une réalité sur la terre de nos aïeux », écrit le président du CONAPP.

    Pour demander la relecture du code en question, le conseil dit constater avec les autres organisations de presse que les articles suscités sont sujets à polémique. « Sur la base de ces articles, des journalistes ayant animé une émission sur un réseau social, ont été récemment arrêtés et poursuivis sur la base du droit commun », ajoute-t-il.

    Arimiyao Tchagnao et ses collaborateurs prennent l’engagement résolu de continuer à travailler de concert avec les partenaires que sont le ministère de la communication, la Haute autorité de l’audiovisuel et la communication (HAAC) et le ministère en charge des institutions de la République et de la citoyenneté, afin, disent-ils, d’aller vers une révision consensuelle du code de la presse et de la communication.

    Le CONAPP, au demeurant, invite l’ensemble des journalistes à faire davantage preuve de responsabilité, à respecter l’éthique, la déontologie et tous les textes en vigueur qui régissent leur profession.

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    togook
    foire2022
    previous arrow
    next arrow