ADS
11 Jun 2021

Togo : la nouvelle hausse de prix telle que vue par 2 acteurs 

Les réactions fusent de partout depuis l’annonce d’une nouvelle augmentation des prix des produits pétroliers à la pompe. Sur les réseaux sociaux, c’est le sujet le plus en vue. Sur des médias, des acteurs politiques et même de la société civile disent ne pas comprendre cette nouvelle mesure gouvernementale. Pour certains, c’est un ‘coup de massue’ sur la tête des Togolais. Et pour d’autres, d’autres encore, le régime de Faure Gnassingbé est à bout de souffle.

Pour le président du Mouvement Martin Luther King (MMLK), le sort des Togolais vient d’être scellé avec cette augmentation, dans une période de crise sanitaire et d’état d’urgence.

« C’est un véritable coup de massue sur la tête des Togolais qui sont plombés par la flambée des produits de première nécessité. Avec cette augmentation, la vie va être encore plus dure, parce que cela va avoir des répercussions graves sur la vie à tous les niveaux », a déclaré vendredi Edoh Komi sur une radio.

Selon ce maire adjoint qui à l’occasion, porte son costume de défenseur des droits de l’homme, le prix du baril de pétrole tournant autour de 70 dollars, il n’y a en principe pas lieu d’envisager une augmentation des produits pétroliers et jusqu’à aller à une augmentation de 80 francs CFA comme on le constate sur certains produits.

La Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) aussi profite de l’occasion pour enfoncer le clou. Sa coordinatrice, Kafui Adjamagbo Johnson fait 2 commentaires.

Pour cette responsable de parti politique, de cette nouvelle augmentation des prix des produits pétroliers, on entrevoit que le régime est à bout de souffle.

« Les caisses sont vides, le pays a tellement été pillé qu’à force, il n’y  plus grand-chose à prendre », dit-elle sur une radio.

Même dans ce cas, elle dit ne pas comprendre cette mesure qui, selon elle, vient encore dans les poches des Togolais ‘suffisamment appauvris’.

« Au lieu d’augmenter les prix des produits pétroliers, le régime aurait pu penser à comment récupérer les sommes énormes qui sont détournés, comment faire en sorte que les scandales financiers qui ont été dénoncés, soient suivis d’effets et que ceux qui sont les auteurs de détournements puissent être poursuivis et qu’ils rendent au pays ce qu’ils lui ont pris », propose-t-elle.

Qu’à cela ne tienne ! L’acteur politique se frotte les mains. Elle lit en filigrane de cette ‘mesure impopulaire’ une bonne affaire pour l’opposition.

« Le régime est peut-être à la recherche de quelque chose, il finira par l’avoir, s’il continue de multiplier mesures impopulaires », a-t-elle lancé.

Read 221 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…