ADS
Togo : la FTI appelle le gouvernement à plus d’audace dans la réforme du secteur immobilier Dr Alexandre de Souza, président de la FTI
21 May 2021

Togo : la FTI appelle le gouvernement à plus d’audace dans la réforme du secteur immobilier

Au Togo, entre un propriétaire de maison ou de terrain, un locataire, un acheteur ou un bailleur, se trouve un intermédiaire, l’agent immobilier. Ce secteur à 90% informel, continue de profiter jusqu’à présent à des agents indélicats ou non formés et à des ‘démarcheurs’, au grand dam des paisibles populations. Une situation à laquelle s’ajoute l’absence de réglementation du secteur. La Fédération togolaise de l’immobilier (FTI) a lancé vendredi un appel au gouvernement.

C’est lors de son 2ème congrès national tenu à Lomé sous le thème : agent immobilier, vecteur de croissance économique et d’intégration sociale’.

Dans son mot de circonstance très appréciée par les centaines d’agents immobiliers participant à ce congrès, le président de la FTI, Dr Alexandre de Souza a déploré le fait que l'avant-projet de loi portant réglementation de la profession d’agent immobilier, depuis un an, dorme tranquillement d’un ‘sommeil très profond’, dans les placards du secrétariat général du gouvernement.

Pour cette fédération, la réglementation de ce secteur est d’une impérieuse nécessité.

« La FTI encourage le gouvernement à plus d’audace et de détermination dans la réforme du secteur de l’immobilier. Elle l’exhorte à s’attaquer sans plus tarder au problème majeur de la réglementation des agents immobiliers, afin que nous puissions offrir de meilleurs services à nos concitoyens », a-t-il marqué.

A la communauté des maires, la FTI a aussi proposé » une charte qui confère un rôle central à l’agent immobilier agréé dans les communes.

« Nous avons parfois honte lorsque nous pénétrons dans les quartiers. Il y a des quartiers qui sont sales, qui font peur. Ce sont nos clients qui nous le font savoir… Lorsque vous construisez une belle maison dans un quartier où il faut enjamber des dépotoirs, cohabiter avec des mouches et des moustiques etc…votre maison n’a plus aucune valeur. Lorsqu’elle est située à proximité d’une église ou d’une mosquée qui fait du bruit, plusieurs jours par semaine y compris le dimanche, le seul jour où vous pouvez vous reposer, d’un bar qui chantonne jusqu’à minuit, ou encore d’un moulin qui vous réveille à 5h30 du matin…votre maison n’a plus aucune valeur », a déclaré M. de Souza.

Dr Komla, représentant du ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière, a salué pour sa part l’idée de fédérer les énergies et les compétences pour organiser ce corps de métier.

« L’Etat veille à l’application des textes de l’immobilier. En effet, face aux difficultés d’accès au logement liées notamment à la faiblesse de l’offre qui atteint les spéculations, il est apparu nécessaire au gouvernement de mieux encadrer le secteur », a-t-il souligné.

Pour rappel, la FTI compte en son sein 4 grands syndicats et associations d’agents immobiliers et des promoteurs d’immobiliers.

Read 693 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…