ADS
24 Nov 2019

Togo : SOS villages d’enfants a célébré samedi ses donateurs et bienfaiteurs

SOS villages d’enfants a célébré vendredi soir à Lomé l’apothéose de ses 40 ans d’existence au Togo à travers une soirée consacrée aux donateurs et bienfaiteurs. A l’occasion, des donateurs sont venus de France.

C’est l’occasion aussi pour les responsables de cette organisation non gouvernementale et non confessionnelle centrée sur l’enfance et qui propose aux enfants privés de protection parentale ou risquant de l’être, des services directs en matière de prise en charge alternative, de l’éducation et de la santé, de dévoiler ses perspectives au Togo.

« SOS Togo ne vit que des dons de l’international et aussi du national. Au niveau national, des entreprises et des individus donnent et expriment leur amour et affection. C’est pourquoi nous organisons cette soirée en signe de reconnaissance pour ces donateurs qui soutiennent notre organisation », a expliqué la Directrice nationale de cette organisation.

Manzi-Nika Essohouna Bakoussam a donné une idée des perspectives de cette organisation qui en 40 ans, a pris en charge 700 enfants au Togo.

« Nous sommes en train d’aller vers d’autres entreprises et individus pour élargir la bande parce que le besoin est énorme et on a besoin de ressources. Dans notre stratégie 2030, nous mettons beaucoup plus l’accent sur le cœur de notre métier, c’est-à-dire la prise en charge de l’enfant. Un enfant qui grandit dans une famille chaleureuse, pas nécessairement au sein des villages d’enfants mais dans les familles et c’est ce qui justifie notre programme de renforcement des familles d’accueil que nous menons avec l’Etat », a-t-elle souligné.

Au Togo à l’occasion de cette soirée des donateurs, Isabelle Moret, Directrice générale de SOS France, n’a pas caché les bonnes relations qui existent entre SOS France et SOS Togo.

« Le partenariat entre SOS France et SOS Togo a presque 40 ans. Nous travaillons ensemble depuis 1980. Ce partenariat s’est renforcé petit à petit dans la durée. SOS France a participé au financement de la rénovation de SOS villages d’enfants en 2012 et depuis nous soutenons de plus en plus l’association togolaise financièrement. Pour faire fonctionner les villages SOS, il faut pas mal d’argent. Notre partenariat est basé aussi sur les échanges », a-t-elle lancé.

Selon Narcisse Aguim, Directeur de programmes à SOS villages d’enfants Lomé, a donné une idée sur le bilan de ses 40 d’activités de cette organisation non gouvernementale. On retient qu’au Togo depuis 1979, SOS villages d’enfants avait commencé avec 2 programmes. Aujourd’hui, cette organisation qui prend en charge les enfants orphelins et démunis ou leur offre un toit ou une famille digne de ce nom, a 4 programmes à Lomé, Atakpamé, Kara et Dapaong. Il y a à côté de tout cela des projets spécifiques.

En presque 40 ans, plus de 700 enfants et jeunes ont bénéficié et continuent de bénéficier d’une prise en charge à long terme. Aujourd’hui, statistiquement, 80% de deux qui sont sortis de cette prise en charge alternative sont autonomes. Ils sont employés ou s’auto-emploient.

Read 832 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…