ADS
09 Aug 2021

Agbéyomé : ‘la récupération de la victoire du peuple est en téléchargement rapide’

C’est une erreur que d’avoir accepté de prendre part à la Concertation nationale entre acteurs politiques (CNAP). Cette position est d’Agbéyomé Kodjo. Pour le candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) au scrutin présidentiel de février 2020, cette concertation s’est soldée par un échec. Il lance un appel à Jean-Pierre Fabre et demande au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, de passer le témoin. Car, selon lui, « la récupération de la victoire du peuple est en téléchargement rapide et verra le jour dans peu de temps ».

L’ancien Premier togolais en exil parle dans un discours d’une trentaine de minutes. Pour le président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement (MPDD), ce 30ème dialogue, est un dialogue de dupes destiné à étouffer ce qu’il appelle la ‘révolution électorale et pacifique de février 2020’.   

« Aucun acteur politique averti ne devrait être surpris par le fait que la dernière concertation nationale se soit soldée par un échec, que des organisations tentent de masquer par des menteries surtout que le pouvoir feint d’ignorer le contentieux électoral qu’il a délibérément engendré du fait du hold-up électoral et militaire spectaculaire du premier semestre 2020, en violation manifeste de la feuille de route de la 53ème conférence ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO », déclare-t-il.

Selon M. Kodjo, ceux qui ont reconnu la victoire du peuple le matin, ont commencé à midi à distiller dans l’opinion l’absence de preuve de la victoire de la DMK. Et d’ajouter : « en 2010, je n’ai exigé aucune preuve avant de reconnaître la victoire de Jean-Pierre Fabre, et publier un communiqué… ».

Qu’à cela ne tienne, Agbéyomé Kodjo fait une grande annonce. « La récupération de la victoire du peuple est en téléchargement rapide et verra le jour dans peu de temps. Cette victoire est un décret irrévocable que nul ne peut entraver quelles que soient les manœuvres et d’où qu’elles viennent. Que personne ne désespère face aux apparences actuelles car les lignes bougent conformément au parfait plan divin », lance-t-il.

L’acteur politique demande à Faure Gnassingbé de passer le témoin.

« Je demande qu’il prenne conscience de la gravité de la situation en mettant en place un dispositif pour un transfert pacifique du pouvoir. Car le peuple souverain est au-dessus de toutes les institutions et la vraie légitimité sort du fond des urnes », précise-t-il.

Selon lui, c’est à cause du chef de l’Etat togolais que les 3èmes mandats se multiplient dans la sous-région.

Au leader de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), l’ancien Premier ministre semble tendre la main.

« La terre togolaise n’a pas soif du sang des grands guerriers mais de la sueur des hommes. Je ne doute point que votre patriotisme répondra à l’appel de la patrie et que le véritable pardon qui vient du tréfonds de nous triomphera de toute autre considération », a-t-il dit, parlant du leader de l’ANC.

Read 1319 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…