ADS
06 Jul 2021

Hommage à Abass Bonfoh :  des éloges funèbres à l'homme en présence de Faure Gnassingbé

Feu El Hadj Abass Bonfoh a eu droit mardi à Lomé à un hommage national présidé par Faure Gnassingbé. Une occasion au cours de laquelle l’actuelle présidente de l’Assemblée nationale, Djigbodi Yawa Tsegan, a prononcé des éloges funèbres à l’endroit de cet ancien président de l’Assemblée nationale et président de la République par intérim.

Selon Mme Tsegan, l’ancien président de l’Assemblée nationale a fortement contribué à l’enracinement de la démocratie et au processus d’apaisement de la vie sociopolitique impulsé, dit-elle, par Faure Gnassingbé.

« Ses pairs firent de lui président de la 3e Législature en février 2005 puis à nouveau président de la 4e Législature en novembre 2007. Avec dévouement et abnégation, son action à la tête de l’Assemblée nationale pour les périodes susmentionnées a grandement contribué à l’enracinement de la démocratie et au processus d’apaisement de la vie sociopolitique impulsé par votre Excellence », a-t-elle déclaré, s’adressant au chef de l’Etat.

On retient de ces éloges qu’une métaphore illustre cette personnalité : « le bonheur souriant semblait l’avoir pris par la main pour le conduire aussi haut qu’il lui plairait de monter pour le faire rentrer dans la famille des grandes honnêtetés politiques ».

Elle fait de l’homme un orateur au style coloré, aux phrases chatoyantes, tel un littéraire dans l’âme.

Qui est en réalité Abass Bonfoh ?

Togolais né à Kabou (Bassar) en 1948, Abass Bonfoh était un ancien enseignant d’éducation physique. Il a été élu député pour la première fois le 21 mars 1999 dans la circonscription électorale de Bassar, pour le compte du Rassemblement du peuple togolais (RPT) devenu Union pour la République (UNIR). Il a été rapporteur et vice-président de l’Assemblée nationale.

En février 2005, alors qu’il était vice-président de l’Assemblée nationale, feu Eyadéma Gnassingbé, le général président décéda. A la suite d’un bref passage de Faure Gnassingbé au poste de président de la République par intérim, succédant ainsi à son père grâce à l’allégeance à lui faite par des généraux de l’armée togolaise, Abass Bonfoh devient président de la République par intérim.

C’est donc lui qui a eu la charge d’organiser l’élection présidentielle de 2005 à l’issue de laquelle Faure Gnassingbé a été désigné président de la République élu.

Il a donc été président de la 3ème législature de 2005 à 2007, en remplacement de Fambaré Outtara Natchaba. Abass Bonfoh a été réélu président de l’Assemblée nationale de la 4ème législature (2007-2013).

Pour rappel, il est décédé le 30 juin dernier.

Read 526 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…