ADS
21 May 2021

Togo : la planification et la gestion du littoral sous le coup d’une loi spécifique

Le littoral togolais peut désormais se porter à merveille. Cet espace qui se trouve entre terre et mer dispose d’une loi spécifique du littoral, dénommée loi relative à l’aménagement, à la protection et à la mise en valeur du littoral. Cette législation sonne le glas de tous les problèmes que connaît cet espace et opte pour une amélioration de sa planification et de sa gestion.

Les députés réunis jeudi lors de la 9ème séance ordinaire de la 1ère session de l’année 2021, ont adopté à l’unanimité cette loi. Une séance présidée par Djigbodi Yawa Tsegan, présidente de l’Assemblée nationale et à laquelle ont pris part 3 commissaires au gouvernement, Edem Kokou Tengue, ministre de l’économie maritime, de la pêche et de la protection côtière, Christian Trimua, ministre chargé des relations avec les institutions de la République et Stanislas Baba, conseiller du chef de l’Etat pour la mer.

Dans son discours d’après vote, le ministre de l’économie maritime a planté le décor de cet espace. Connu selon lui pour son urbanisation rapide, le développement des grandes infrastructures et des installations industrielles et l’agriculture, le littoral est confronté aux fléaux naturels, aux changements climatiques, à l’érosion côtière, à l’élévation du niveau de la mer ainsi qu’à une occupation anarchique, illégale et à une intensification des activités humaines.

« Il faut donc agir afin de limiter l’action de l’homme sur cet espace. La présente loi dont le processus d’adoption a été particulière, vient donner les moyens au gouvernement pour agir », s’est-il réjoui.

La présidente de l’Assemblée nationale a d’abord salué le diagnostic sur le littoral dressé par le commissaire au gouvernement. Ce diagnostic, a-t-elle avancé, est aujourd’hui largement partagé, car ayant une importance multifacette sur les activités économiques et de plaisance.

« Face à ces enjeux en forte évolution et en pleine mutation, le positionnement de cet espace, à l’interface entre la terre et la mer, est constamment interrogé. Par ailleurs, les écosystèmes du littoral ont été affectés par des phénomènes globaux comme les pollutions chroniques, techniques ou maritimes d’origine diverses, la raréfaction de certaines ressources naturelles et les effets du changement climatique », a-t-elle précisé à propos.

Face à cette situation, lance Mme Tsegan, les législations sur la domanialité publique, l’aménagement du territoire ou la marine marchande n’ont pas permis de répondre de manière cohérente et adaptée aux défis posés à cet espace. Les différents usages du littoral doivent être en cohérence non seulement entre eux mais surtout avec l’objectif de protection du patrimoine naturel du littoral, a-t-elle rappelé.

Cette loi spécifique, note-t-elle, vient améliorer la planification et la gestion du littoral.

« En phase avec son temps, cette loi se place dans une optique de développement durable, en cherchant à préserver les richesses naturelles du territoire, sources de son attractivité et de son développement économique, social et culturel afin de le pérenniser », a-t-elle conclu.

Read 254 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…