ADS
08 Apr 2021

Visite de Faure Gnassingbé à Paris: David Dosseh demande à Macron de..., Robert Dussey répond

La société civile togolaise suit de près la visite du chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé en France. Selon Prof. David Dosseh, même si aujourd’hui il n’y a plus de manifestation au Togo, la situation est extrêmement difficile et volatile et il faut que le président français, Emmanuel Macron remonte les bretelles à M. Gnassingbé. En réponse, Prof. Robert Dussey réagit. Selon le chef de la diplomatie togolaise, il n’y a pas question de polémiquer sur ce voyage qu’effectue le président togolais.

Les 2 Togolais s’exprimaient ce jeudi soir au micro de RFI. Pour Prof. Dosseh, défenseur des droits de l’homme, il y a de la répression au Togo et ce déplacement doit être une occasion pour le président français de rappeler un certain nombre de fondamentaux à son homologue togolais.

« Si rien n’est fait pour permettre à l’Etat de droit de s’implanter plus ou moins au Togo, si rien n’est fait pour permettre à la démocratie de reprendre son chemin d’implantation, si nous continuons dans cette voie de répression où l’exécutif dirige tout et les populations ont le sentiment d’être sous une chape de plomb, cela va être extrêmement difficile. Il est important que M. Macron rappelle un certain nombre de fondamentaux », a-t-il déclaré.

Le chef de la diplomatie togolaise estime que l’opposition a tort sans aller en détail. Il a quand même saisi l’occasion pour rappeler le sens de cette visite officielle du président togolais.

« Le président Faure Gnassingbé est à Paris en visite officielle. Il représente le Togo. Cette visite est importante pour la population togolaise et la France est un des partenaires qui investit au Togo. Au-delà du Togo, le président a des engagements sur un plan international et régional et il  a l’obligation de répondre à cette invitation du président Macron », a-t-il expliqué.

Pour lui, il faudrait éviter des polémiques là où il n’y en  pas. Et d’ajouter : « nous sommes dans une dynamique de construction du Togo avec un plan national de développement. C’est ce qui est l’obligation principale du président ».

Il faut dire que cette visite effectuée par Faure Gnassingbé suscite beaucoup de réactions. D’un côté, il y en a qui s’en réjouissent et de l’autre, il y a des contempteurs. Un opposant en la personne de Nathaniel Olympio, président du Parti des Togolais, a trouvé qu'en invitant le président togolais à un tête-à-tête, le président français a ravalé sa position affichée en 2018. 

Read 484 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…