ADS
11 Jan 2022

Akouvi Okpè Abalo décroche son doctorat en droit public avec une brillante thèse

Une thèse de doctorat en droit public a retenu l’attention lundi à Lomé. Avec pour thème : ‘la mise en œuvre du régime international du climat en Afrique de l’ouest : cas du Togo, du Niger et du Burkina Faso’, cette thèse, première profonde critique de la mise en œuvre du régime international du climat en Afrique, a été présentée et défendue par Akouvi Okpè Abalo.

Par cette thèse préparée en cotutelle entre l’Université de Lomé et l’Université de Maastricht, l’impétrante, une jeune togolaise de 32 ans, a démontré que l’effectivité du régime international du climat est limitée en Afrique et que les acteurs sont très peu réactifs. Elle a formulé des solutions au plan technique et financier et indiqué la grande responsabilité de la communauté internationale dans l’assistance des pays dans la lutte contre les changements climatiques. Une thèse que les hommes politiques et les organisations internationales des 3 pays étudiés sont appelés à consulter avec intérêt. 

Le nouveau docteur en droit rend grâce pour l’aboutissement d’un long processus de 3 ans bouclé malgré les obligations professionnelles et les restrictions liées au Covid-19.

« J’ai travaillé sur la mise en œuvre du régime du climat en Afrique de l’ouest. Il s’agissait de voir dans quelle mesure les conventions internationales sur le climat adoptées sur le plan international sont transposées dans l’ordonnancement juridique interne de nos pays. C’est aussi pour voir la mise en œuvre pratique de ces conventions par nos différentes institutions », a-t-elle indiqué.

Il s’agit d’une analyse comparative entre la situation de mise en œuvre de ce régime international entre les Etats côtiers (Togo) et les Etats du Sahel (Niger et Burkina Faso).

Prof. Dr. Michael Faure de l’Université de Maastricht qui a co-dirigé cette thèse avec Prof. Koffi Ahadzi-Nonou, président honoraire de l’Université de Lomé, n’a pas caché sa joie.

« C’est un grand plaisir pour moi et pour le Prof. Ahadzi de vous appeler maintenant docteur Abalo, une grande dame dans tous les sens du mot. Vous avez démontré que le changement climatique pose des problèmes importants dans la sous-région ouest africaine. Vous avez démontré avec précision les conséquences des changements climatiques pour les 3 pays. Vous avez fait un travail important d’un point de vue académique mais aussi un travail qui va contribuer réellement à améliorer un problème social important d’actualité », a-t-il déclaré.

A propos de Dr Akouvi Okpè Abalo

Née le 12 juillet 1989 à Tomégbé (Togo), Akouvi Okpè ABALO est diplômée d’une Licence en Droit public (2007-2011) et d’un Master II en Droit et politique de l’environnement (2012-2014). Elle a une expérience professionnelle de 8 ans acquise dans des institutions.

Directrice de cabinet du Maire de Golfe 1, Dr Abalo est Chargée de travaux dirigés au Département de Droit Public de l’Université de Lomé ; Lauréate du Quarry Life Award dans la catégorie projet communautaire ; Alumni du Yali leadership Center de Dakar (Sénégal) dans le cadre du programme de formation des jeunes femmes du secteur de l’énergie en Afrique initié par Power Africa ; Ambassadrice du programme ouest-africain de leadership climatique pour les femmes (WAfriCLP) piloté par la CRDI, le WASCAL et l’université Houphouët-Boigny ; et Experte Certifiée en financement des CDN par la Frankfurt school of finance and management dans le cadre du programme de bourse sur le financement des CDN initié par l’IRDC.

Sur le plan associatif, Okpè Abalo porte aussi plusieurs casquettes. Elle est membre du Secrétariat international francophone pour l’évaluation environnementale (SIFEE), du Réseau des femmes de l’enseignement supérieur du Togo (REFEST) et présidente du Réseau des femmes engagées pour le développement durable (REFEDD).

Read 861 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…