ADS
23 Mar 2021

Cours en ligne à l’UL : l’ASET s’inquiète et parle d’AG, Prof. Kpegba explique la situation

A l’Université de Lomé (UL), les cours se déroulent essentiellement cette année académique 2020-2021 en ligne. Une première dans la vie de cette première université publique du Togo. La pandémie liée au coronavirus oblige. Pour l’Association des étudiants du Togo (ASET), l’année universitaire en cours est ‘en danger’. Dans cette précédente déclaration, les premières autorités de ce temple du savoir lisent la position d’une ‘personne irréfléchie’.

Au détour d’une conférence de presse avortée, l’ASET a tenu dans une déclaration liminaire intitulée ‘SOS année universitaire 2020-2021 en danger’, à informer l’opinion de ce qu’il se passe à l’UL. Cette association estudiantine présidée par Yassar Kagnina pointe du doigt l’organisation des cours cette année.

« Il n’est de secret pour personne, que l’UL a fait un travail appréciable en termes d’infrastructures, académique et sociale. Une avancée que nous saluons à juste titre. Pour l’heure, l’urgence reste l’organisation des cours à l’Université de Lomé cette année. Une organisation qui ne répond pas du tout. Il est donc impérieux qu’on parle haut et fort afin d’attirer l’attention de ceux qui sont habilités à la corriger et sauver l’année », indique ladite déclaration.

Concrètement, l’ASET critique l’application Moodle et les emplois du temps. « Des emplois du temps variants et variables aux cours en ligne qui marchent à peine avec une application Moodle qui tantôt fonctionne, tantôt, ne fonctionne pas. Bref, le déroulement des cours reste un véritable casse-tête chinois. Nos inquiétudes sont très grandes par rapport à l’année », souligne M. Kagnina.

Selon lui, les nouveaux étudiants sont dans le désarroi.

Que pensent les autorités de cette université de ce que disent ces étudiants ? Venant de cette association estudiantine, cette position n’étonne pas Prof. Kafui Kpegba.

Pour la 2ème vice-présidente de l’UL, la logique des auteurs de ces déclarations est bien connue. « Pour eux, tout ce qu’on fait, c’est toujours mal », a-t-elle précisé.

Parlant des cours en ligne, la collaboratrice de Prof. Dodzi Komla Kokoroko a fait savoir que personne n’était préparé à cette manière de dispenser les cours.

« Ce truc nous est tombé dessus au moment où on n’y pensait pas. C’est de par le monde. Prenez tous les pays et voyez si on s’en sort effectivement, de façon nickel. On se bat pour sauver ce qu’on peut au lieu de fermer tout et de rester à la maison. Qu’il y ait des problèmes, on n’en disconvient pas », a-t-elle lancé.

Et une personne réfléchie, a-t-elle poursuivie, doit savoir que tout ce qu’on est en train de mettre en place, ne peut pas aller tout de go comme sur des roulettes.  

« Le meilleur, c’est de voir comment on peut vacciner tout le monde pour qu’on revienne dans les amphis. Que des gens crient, ça ne nous empêche pas de dormir. Nous nous évertuons à faire mieux. Quand la connexion baisse mais que le cours continue, c’est la faute de l’UL ? », a-t-elle dit.

Pour Prof. Kpegba, l’UL va très bien par ces temps de Covid-19. Et des dispositions sont prises pour que l’année académique se termine en beauté.

« Nous prenons nos dispositions sur le campus pour les mesures barrières. Et c’est des étudiants qui, du matin jusqu’au soir, portent leur brassard et sillonnent le campus et les salles de cours pour sensibiliser leurs collègues afin que l’année puisse bien se terminer », a-t-elle précisé.

Elle a invité les étudiants membres de l’ASET à se joindre à leurs camarades au lieu de rester dans leur coin à critiquer.

L’association compte organiser dans les jours à venir une Assemblée générale de concertation avec tous les étudiants de l’UL aux fins de prendre des décisions.

Read 619 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…