ADS
15 Nov 2021

La Coalition coopérative italienne veut construire une nouvelle décennie de présence au Togo

Présente au Togo depuis 2012, la Coalition coopérative italienne pour le Togo (CCIT) renforce sa présence dans le pays à travers l’ouverture d’un point de représentation permanente. L’annonce a été faite lundi à Lomé. Ce point dirigé par Fabrizio Giovanelli, se donne pour mission de mieux répondre ensemble avec ses partenaires togolais, au développement et l’émergence du pays.

Cette coalition constituée de 3 organisations de la société civile et du mouvement coopératif italien, a profité de l’occasion pour mieux se faire connaître de ses partenaires et aussi annoncer la mise en œuvre prochaine d’un projet.

« Après une décennie de présence au Togo, l’ouverture d’un point de représentation permanente traduit l’ambition de la coalition d’une relation de proximité quotidienne avec les institutions et les partenaires locaux, pour mieux répondre ensemble aux défis du développement durable et participatif et de l’émergence du Togo », a déclaré M. Giovanelli.

La coalition, a-t-il martelé, veut construire une nouvelle décennie de présence au Togo. Dans les jours à venir, à travers son représentant, la coalition va se focaliser sur un projet de 4 ans. Il s’agit du projet ‘Développer et intégrer les chaînes de valeur dans l’agriculture togolaise par l’instrument des coopératives’, en abrégé, DECHAINES.

Elaboré et conçu en partenariat avec le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage des risques (MIFA SA), DECHAINES contribuera à améliorer l’infrastructure technique et institutionnelle pour accélérer le taux de start-up coopératives, une remise à niveau et la consolidation entrepreneuriale des coopératives déjà existantes et une accélération de l’intégration des chaînes de valeur agricole.

Plus concrètement, selon Ignace Gustave Bikoula, chargé de mission pour le compte de la coalition, ce projet a 3 domaines thématiques. Il se chargera d’abord de la structuration ou de la requalification des coopératives déjà constituées afin qu’elles deviennent des entreprises efficientes. Ensuite viendra la restructuration des canaux d’accès aux marchés national, régional et international. Enfin, faire en sorte que l’accès au crédit financier réponde de manière structurelle aux problèmes d’accès au crédit.

« En termes d’objectif quantitatif, ce projet concerne 5.000 coopératives. Au total 75.000 à 100.000 sociétaires sont visés. DECHAINES a aussi un objectif moyen d’accroissement de la productivité de 15% », a indiqué M. Bikoula.

Indirectement, entre 50.000 et 75.000 personnes seront aussi touchées par ce projet.

En 12 ans de présence au Togo, la CCIT a entrepris de différents projets. Selon le Fonds d’appui aux initiative économiques des jeunes (FAIEJ), l’un de ses projets ont permis de mettre en place des coopératives dans le Kpendjal, à Wli dans le Zio et actuellement dans la région de la Kara et dans les Plateaux.

Pour rappel, la CCIT est composée de Coopermondo, le crédit coopératif italien Federcasse et Fondazione Aurora.

Read 288 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…