ADS
11 Aug 2021

Togo : 150 agriculteurs formés en pratiques agroécologiques, l’atteinte du résultat 3 du mécanisme FFF en vue

150 jeunes agriculteurs dont 33 femmes sélectionnés à la suite d’un appel à manifestation d’intérêt, se forment en agroécologie et restauration des paysages forestiers. 2ème du genre, cette formation a été lancée lundi à Tchavadè, dans l’une des 10 fermes visées par la formation. L’initiative qui s’inscrit dans le cadre de l’atteinte du résultat 3 du Mécanisme forêts et paysans (FFF), est de la Coordination togolaise des organisations paysannes et de producteurs agricoles (CTOP) en collaboration avec le Réseau des jeunes producteurs et professionnels agricoles du Togo (REJAPPAT).

Prévue du 9 au 23 août prochain, la formation va se dérouler sous le thème : ‘appui aux organisations des producteurs forestiers et agricoles dans le cadre du Mécanisme forêts et paysans-FFF au Togo’.

L’objectif global de la formation, selon les initiateurs, c’est de contribuer à l’atteinte du résultat 3 du mécanisme FFF relatif à l’amélioration des mesures d’atténuation et d’adaptation et de la résilience face au changement climatique à travers la promotion des pratiques agroécologiques et de restauration des paysages auprès des jeunes.

A l’issue de la formation, les jeunes agriculteurs sélectionnés sont outillés et capables d’appliquer les pratiques agroécologiques, les pratiques forestières et agroforestières et les pratiques innovantes d’agriculture organique sur leurs exploitations respectives.

Aussi, seront-ils outillés pour gérer de manière entrepreneuriale leurs exploitations agricoles en y introduisant des innovations.

La formation se déroulera dans 10 fermes agroécologiques promues par le REJEPPAT dans la région centrale. Il s’agit de ESSOWEREOU, CAPABLE-Plus, ALBARAKA, MA JOIE, PIRENADOU, SATH AGRO BUSINESS, N’NAKPEBONI, PAIN DE VIE, TEOUFEMA et TOGO FOOD.

Pour rappel, cette formation a déjà eu lieu en 2020. Il faut dire que c’est la pertinence de l’action et l’engouement qu’elle a suscité auprès des jeunes agriculteurs qui a encore amené la CTOP à envisager une seconde édition.

Elle avait conduit à renforcer le dispositif de formation de 10 fermes agroécologiques des jeunes. Elles ont été dotées de manuel de formation et de cahier de l’apprenant. La coordination a également appuyé la formation de 100 jeunes dont 31 femmes) sur 1053 candidats ayant manifesté leur intérêt à l’appel à candidature.

Read 519 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…