ADS
29 Jan 2021

Le Drian et Dussey contents des élections en Afrique de l’ouest mais préoccupés par le terrorisme

Plusieurs pays de l’Afrique de l’ouest ont récemment organisé des élections présidentielles. Tous ces processus électoraux étaient au centre des discussions entre les ministres français et togolais des affaires étrangères. Jean-Yves Le Drian et Prof. Robert Dussey ont également abordé des questions relatives au terrorisme. C’est au cours d’une visite de travail du ministre togolais en France.

Si les 2 personnalités se sont félicitées du bon déroulement des élections présidentielles aussi bien au Togo, en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Burkina Faso, elles n’ont pas manqué de dire leurs préoccupations quant à l’allure que prennent le terrorisme et l’insécurité dans la sous-région ouest africaine.

« Les deux ministres, tout en se réjouissant  du bon déroulement des processus électoraux dans plusieurs pays ouest-africains, ont tout de même exprimé leurs préoccupations quant à la persistance du terrorisme et de l’insécurité en Afrique de l’Ouest », indique un communiqué de la partie togolaise.  

Sur ces questions, le ministre français a tenu à féliciter Faure Gnassingbé, le chef de l’Etat togolais pour, dit-on, « son engagement et ses actions pour la paix et la sécurité dans la sous-région ouest-africaine.

Jean-Yves Le Drian a insisté sur la nécessité d’une coordination de toutes les initiatives pour plus d’efficacité, soutient-on.

Le ministre DUSSEY a exprimé les remerciements du gouvernement togolais pour les soutiens multiformes que la France lui apporte notamment dans les domaines de la gouvernance universitaire et la réforme de l’enseignement supérieur, du renforcement des capacités des acteurs de la société civile, en l’occurrence, sur les questions du genre et de développement durable.

Il a souligné la particularité du soutien français qui est ciblé et parfaitement en phase avec les priorités du plan de développement adopté par le Gouvernement togolais.

Le ministre togolais a aussi saisi l’occasion pour évoquer l’impact de la crise de la Covid-19 sur la mise en œuvre du Plan national de développement (PND), ce qui a rendu nécessaire son actualisation à travers l’adoption d’une feuille de route gouvernementale 2020-2025 dont la réalisation demande l’accompagnement de tous les partenaires au rang desquels la France figure en première place.

Read 343 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…