ADS
04 Mar 2021

Togo-vaccination : tout sur les personnes concernées, les vaccins et les effets

Bientôt, le Togo, comme d’autres pays de la sous-région ouest africaine, va démarrer sa campagne de vaccination contre la pandémie liée au coronavirus. 2 vaccins choisis par le gouvernement, seront administrés lors de cette campagne. Il s’agit du vaccin AstraZénéca et du vaccin Pfizer. A l’approche de cette campagne, beaucoup se posent encore des questions.

Certaines d’entre ces questions sont quelles sont les personnes concernées ? De quels vaccins s’agit-il ? Sont-ils sûrs ? A quels effets secondaires doit-on s’attendre ?

La première phase de vaccination concerne le personnel de santé et la région Grand Lomé. Par personnel de santé, il faut entendre le personnel des centres de traitement Covid-19, le personnel des laboratoires de diagnostic Covid-19, le personnel chargé de la surveillance et de l’investigation, le personnel des structures sanitaires publiques, confessionnelles et privées, le personnel soignant des Forces armées togolaises (FAT), le personnel soignant des entreprises, le personnel des officines de pharmacie.

A tout ce beau monde, il faut ajouter le personnel des points d’entrée, notamment aéroport et port, les agents de santé communautaires et les apprenants des écoles de formation de santé.

La première phase de vaccination va aussi prendre en compte les personnes à haut risque de la région sanitaire du Grand Lomé composées des personnes âgées de 50 ans et plus, des personnes de moins de 50 ans qui ont des conditions sous-jacentes, notamment les affections chroniques et autres facteurs de risque qui les exposent à un risque de décès plus élevé.

 Il faut y ajouter aussi les détenus, les déplacés et les réfugiés.

Une stratégie de vaccination est définie pour atteindre toutes ces personnes concernées.

Au cours de la vaccination, deux (2) types de vaccins seront utilisés. Il s’agit du vaccin de Pfizer et AstraZénéca. Les 2 vaccins choisis par les autorités togolaises sont homologués  par l’Organisation mondiale pour la santé (OMS). Autrement dit, ils sont sûrs.

Selon les informations, chaque individu devrait recevoir 2 doses avec un intervalle de 28 jours au moins. Comme la plupart des vaccins et comme ce qu’on voit déjà un partout dans les autres pays qui ont déjà démarré leur campagne de vaccination, le vaccin AstraZénéca est administré par injection dans l’avant-bras. Uniquement destiné à une injection intra musculaire sur le deltoïde.

Cependant, le vaccin AstraZénéca comme le vaccin Pfizer ne peut pas être administré en même temps que d’autres injections. Il devrait y avoir un intervalle de 14 jours au moins entre l’administration du vaccin et d’autres vaccins.

Bien que ces vaccins choisis par le Togo ne soient sans danger pour personne, il y a quand même des personnes qui ne doivent pas les recevoir. Il s’agit notamment des femmes enceintes et des femmes allaitantes, les personnes ayant eu un antécédent de réaction allergique systémique grave, les personnes ayant eu un antécédent de réaction allergique à une dose précédente de ce vaccin et les personnes souffrantes de maladies infectieuses en phase aigüe, y compris la Covid-19.

L’expérience montre que tout vaccin étant un corps nouveau qui entre dans l’organisme de l’être humain ou d’un animal, il y a chez certaines personnes des effets secondaires. Les vaccins AstraZénéca et Pfizer n’échappent pas à cette règle des vaccins.

Avec le vaccin AstraZénéca par exemple, on peut avoir des effets comme la douleur au site d’injection avec rougeur, l’induration, le prurit, la douleur, la céphalée, les nausées, la fatigue, l’arthrasie, la diarrhée et l’arthromyalgie. Ces effets dits indésirables durent au maximum quelques jours.

Read 244 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…