ADS
Dr Abdou-Samiou Boukari : ‘Désormais, tout au long de ma vie, j'essaierai d'améliorer les relations entre la Turquie et mon pays le Togo’ Dr Abdou-Samiou Boukari
17 Oct 2021

Dr Abdou-Samiou Boukari : ‘Désormais, tout au long de ma vie, j'essaierai d'améliorer les relations entre la Turquie et mon pays le Togo’

J'ai été très heureux d'apprendre que le président turc Recep Tayyip Erdogan se rendra dans mon pays, le Togo. Si j'étais au Togo, j’aurais aimé faire partie de la délégation qui l'accueillera. Je sais que les visites de M. Erdogan sont très importantes pour la réalisation de mes souhaits  concernant les relations entre la Turquie et le Togo. Je suivrai continuellement les détails de la visite à  travers les médias.

C'était une grande chance pour moi d'étudier dans l'une des universités de la Turquie. Finalement, les résultats ont été annoncés et j'ai eu une bourse pour étudier la médecine en Turquie. De plus, les conditions du programme « Bourses de Turquie » que j'ai remportées étaient très bonnes. C'est alors que j'ai mieux compris la puissance du pays dans lequel je passerai une bonne partie de ma jeunesse,  la Turquie.

Je devais étudier dans la capitale. J’ai beaucoup aimé la ville d’Ankara. C'était une ville ordonnée, belle et tranquille. Je me suis habitué en très peu de temps. Le fait que les personnes soient chaleureuses m'a beaucoup aidé dans mon intégration. J'étudiais avec de nombreux étudiants internationaux du continent africain comme moi, il y avait assez d’africains dans la ville où j’étudiais. J'ai appris que c’était le résultat des bonnes relations basées sur la coopération que la Turquie a développée avec l'Afrique ces dernières années. Pendant mon temps libre en dehors de l'école, je parlais du développement et de la paix en Afrique avec mes amis d'autres pays africains. La Turquie nous offrait également cette opportunité.

Je pensais que l’approche chaleureuse qui m’était réservée n’était possible qu’entre des pays ayant des relations plus profondes les uns avec les autres. Bien qu'il n'y ait aucun problème entre mon pays, la République du Togo, et la République de Turquie, il n'y avait pas de relations aussi proches que souhaitées. Je suis maintenant conscient que la Turquie et la nation turque sont aussi proches de tous les étrangers qui viennent dans leur pays. Ils font en sorte qu’ils ne se sentent pas comme des étrangers et il y a de l'hospitalité dans leur culture.

J’ai alors compris que j’avais une grande responsabilité. Je devais agir afin d'impacter sur l’avenir des deux pays qui n’ont aucun obstacle pour assurer une coopération très étroite. Outre les actions des dirigeants des États à ce sujet, les actions des étudiants internationaux comme moi sont aussi d’une grande importance. Je parlais toujours de l'importance de la relation entre le Togo et la Turquie dès que j'ai l'occasion.

C’est dans cet état d’esprit que j’ai été diplômé de la faculté de médecine. Mes professeurs étaient très instruits et bienveillants. À l’hôpital où je travaille actuellement comme médecin, j’ai lutté avec les médecins turcs dans les périodes les plus difficiles de la pandémie contre la Covid-19. J’ai pu voir personnellement que la Turquie possède un système de santé dans les normes internationales et c’est l’un des pays adoptant les mesures les plus efficaces contre la pandémie.

Désormais, tout au long de ma vie, j'essaierai d'améliorer les relations entre la Turquie et mon pays le Togo et de montrer ainsi ma gratitude envers la Turquie. Par exemple, je vais essayer d'aider les diplomates, les hommes d'affaires ou les touristes du Togo avec le turc que j'ai très bien appris ; Je vais établir un lien entre eux et les autorités de mon pays. J'encourage et encouragerai les citoyens togolais plus jeunes que moi à postuler pour les bourses de Turquie dans les suivantes années. Je rêve de fonder une « Association des étudiants diplômés de Turquie » dans mon pays avec mes amis togolais diplômés de Turquie. Une telle association, qui regroupera des personnes instruites, contribuera également à répondre aux besoins de mon pays dans ce domaine. Je pense que le Togo, qui est un pays agricole, aura besoin de diplômés surtout en agriculture, en dehors des autres domaines.

J'ai réalisé mon rêve de devenir médecin grâce à la Turquie. J'aimerais aider les autres à réaliser leurs rêves tout comme moi. Parce que la Turquie est une grande chance pour la jeunesse africaine non seulement dans le domaine de l'éducation, mais aussi pour un changement de mentalité. Imaginez un pays où l'épouse du président, écrit un livre sur l'Afrique et appelle le monde entier à être plus sensible envers ce continent. Je parle de Mme Emine Erdogan et j'en profite pour la remercier.

 La Turquie vous donne confiance en vous. Peut-être que je n'aurais pas su à quel point l'Afrique est riche et belle si je n'avais pas reçu d’enseignement ici.

Je suis reconnaissant à la République de Turquie, qui m'a donné, ainsi qu'à des milliers de jeunes Africains, la possibilité de recevoir une éducation. Par conséquent, je voudrais remercier le peuple turc en la personne du président Recep Tayyip Erdoğan, qui se rendra dans mon pays.

Read 688 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…