ADS
01 Oct 2021

3ème édition du CHACUGATO : faiseurs de mets en perdition vivement invités à compétir

Le riche et diversifié patrimoine culinaire togolais sera encore prochainement à l’honneur. Ce sera au cours du Championnat culinaire sur la gastronomie togolaise (CHACUGATO). La 3ème édition de ce concours national de présentation par les concurrents de plats 100% togolais a été lancée jeudi à Lomé par l’Union des acteurs de la gastronomie togolaise (UAGT).

Les phases éliminatoires de ce concours ouvert à tout le monde débutent en décembre prochain à Kpalimé. Après les éliminatoires qui se dérouleront dans toutes les régions, au total 21 meilleurs candidats dont 3 par région seront retenus pour la grande finale à l’hôtel 2 Février en avril 2022.

« Ce concours met les cuisiniers togolais en compétition autour des fourneaux afin de donner le meilleur d’eux-mêmes par rapport aux mets togolais. Peuvent prendre part à cette compétition, tout élève cuisinier, tout cuisinier, les mamans de la cuisine traditionnelle capables de participer. Bref, tout le monde. L’essentiel, c’est de venir présenter un plat togolais », a lancé Abdel Aziz Awesso, fondateur du concours et président national de l’UAGT.

L’objectif de ce championnat, c’est de promouvoir la gastronomie togolaise.

« A l’extérieur, la cuisine togolaise est très recherchée et très appréciée mais à l’intérieur, elle n’est presque pas connue. Dès qu’on entre au pays, on fait la part belle aux plats étrangers. C’est ce qui nous a poussé à aller sur le chemin de la valorisation, histoire de d’inscrire un jour cette cuisine au patrimoine matériel de l’UNESCO », a-t-il souligné.

Pas de plat imposé à cette compétition. L’autre objectif de ce concours, c’est de recenser les mets traditionnels en perdition.

Ce concours est le bienvenu pour un tant soit peu édulcorer les effets du matraquage médiatique faits aux produits importés. Un concours qui vient rééduquer la jeunesse togolaise sur le riche et diversifié patrimoine togolais. C’est aussi le lieu de démontrer combien les mets togolais sont appréciés aux différents festivals, surtout pour le maillage particulier qu’on fait des épices.

Il faut aussi dire que ce concours mérite l’attention aussi bien du gouvernement que des partenaires techniques et financiers.

Les initiateurs du CHACUGATO apprécient le ‘mois du consommer local’ lancé par le gouvernement. Mais pour eux, pour réussir le consommer local, il faut passer par le cuisinier.

Read 330 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…