mardi, juin 28, 2022
black
black
previous arrow
next arrow
More

    Economie numérique : Une nouvelle étude fait des recommandations au Togo

    Des infrastructures numériques existent au Togo mais elles doivent être renforcées pour faire des technologies de l’information et de la communication (TIC), un véritablement levier de développement économique.

    Un décret doit être pris pour permettre d’obliger les promoteurs immobiliers à introduire systématiquement la fibre optique à chaque fois que des immeubles neufs de bureau, d’habitation ou d’investissement sont construits. Il faut aussi systématiser la transmission d’informations par des gestionnaires d’infrastructures aux opérateurs et aux ministères, pour qu’il y ait  une meilleure fluidité entre les opérateurs d’infrastructures et de télécommunication.

    La mise en place d’un guichet unique qui permettrait de centraliser les informations et de faciliter la tâche des infrastructures sur le terrain est aussi importante. Enfin, il faut fortement recourir aux compétences locales pour dynamiser le secteur de l’économie numérique au Togo.

    Ce sont les grandes lignes et les recommandations qui ressortent du schéma directeur d’aménagement numérique du territoire rendu public ce mercredi à Lomé, en présence de la ministre des Postes et de l’économie numérique, Cina Lawson et de son collègue de l’Urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie, Fiatuwo Sessénou.

    Cette étude réalisée auprès d’acteurs publics et privés sur une période de six (6) mois par un cabinet privé, permettra, selon Mme Lawson, au ministère des Postes et de l’économie numérique d’améliorer et d’orienter efficacement sa stratégie numérique.

    « L’enjeu relatif au développement des réseaux de communications haut débit est devenu central, porteur d’attractivité, de productivité et de modernisation. Ces derniers facilitent et démocratisent l’accès à l’information, participant ainsi à la réduction de la fracture numérique et à la vulgarisation de l’accès aux TIC. De nombreux domaines parmi lesquels le commerce, la santé, l’administration et la culture dépendent étroitement de l’usage numérique », a-t-elle déclaré.

    Il est donc nécessaire, a-t-elle poursuivi, de doter le Togo d’un cadre d’action global et cohérent compte tenu de multiples enjeux inhérents au déploiement des réseaux haut débit ainsi que de la diversité des acteurs.

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    togocom 1000000
    togook
    previous arrow
    next arrow