mardi, octobre 4, 2022
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Robert Dussey, témoin oculaire de la signature de l’accord de Doha 

    - Advertisement -

    Le général Mahamat Idriss Deby Itno, le chef de la junte tchadienne, a scellé lundi à Doha au Qatar un accord  avec une quarantaine de factions rebelles. La cérémonie de signature de cet accord de Doha pour ‘la paix et la participation des mouvements politico-militaires au dialogue national, inclusif et souverain tchadien’, a connu la présence de Robert Dussey, le ministre togolais des affaires étrangères.

    Le chef de la diplomatie togolaise, dans un post sur ses pages sociales, a justifié sa présence.

    « Le président Faure Gnassingbé se tient aux côtés du gouvernement et du peuple tchadien pour la paix », écrit le ministre togolais.

    Il faut rappeler qu’avant d’être témoin oculaire de cet accord politique dit historique avec 42 des 47 groupes armés, Prof. Dussey était à N’djamena le 3 août dernier, pour une visite de travail. Il a été reçu par le chef de la junte.

    L’accord dont il est question donne le ton à un dialogue politique qui s’ouvre le 20 août à N’djamena, la capitale tchadienne. Il inclut un cessez-le-feu général et l’assurance de la sécurité des membres des groupes rebelles afin qu’ils participent pleinement au dialogue.

    Parmi les 5 groupes armés qui n’ont pas signé cet accord, se trouvent 2 groupes rebelles importants.

    L’un d’eux, le FACT, qui était à l’origine de l’attaque qui a conduit à la mort d’Idriss Deby Itno, a qualifié ce déplacement de Doha de ‘dialogue biaisé d’avance’.

    Mais pour les autorités tchadiennes, c’est déjà un grand pas.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcom22
    semaine2
    tgcomoct
    previous arrow
    next arrow