lundi, août 15, 2022
black
black
previous arrow
next arrow
More

    CEDEAO : le nouveau président reçoit les conseils du ‘jeune doyen’

    C’est le Togo qui est la première destination du nouveau président en exercice de la CEDEAO. Umaro Sissoco Embalo élu le 4 juillet à l’issue du 61ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de cette communauté de 15 pays, était mardi à Pya chez Faure Gnassingbé.

    Le président togolais, du haut de ses 56 ans mais au pouvoir depuis 2005, est le doyen des chefs d’Etat des pays membres de la CEDEAO. M. Gnassingbé était élu il y a 10 ans, président en exercice de la CEDEAO à l’issue du 51ème sommet.

    Les 2 Chefs d’Etat, selon un communiqué conjoint qui a mis fin à cette visite dite ‘d’amitié et de travail’, ont eu des entretiens durant lesquels ils ont procédé à des échanges de vues approfondies sur des sujets se rapportant aux questions bilatérales, continentales et internationales.

    Gnassingbé et Embalo prient pour une normalisation sous régionale

    « Les 2 Chefs d’Etat ont réitéré leur engagement à œuvrer de concert, ensemble avec leurs pairs, au renforcement de l’intégration sous régionale notamment à travers la facilitation de la libre circulation des personnes et des biens, conformément aux dispositions pertinentes du Traité révisé de la CEDEAO », indique le document.

    Concrètement, les 2 présidents ont parlé de la situation de la sous-région ouest africaine, avec en pole position, les situations au Mali, au Burkina Faso et en Guinée Conakry, 3 pays en transition à la suite de coups d’Etat militaires. Ils se sont inquiétés de la recrudescence du terrorisme dans la sous-région ouest africaine.

    Les 2 chefs d’Etat ont exprimé leurs vives préoccupations face à la recrudescence du terrorisme et invité, à cet effet, la Communauté internationale à soutenir davantage les efforts que déploient les pays affectés face à ce fléau qui ne cesse de gagner du terrain.

    Le président Embalo a présenté ses condoléances à son homologue à propos des récentes attaques terroristes perpétrées dans le nord du Togo.

    Le conflit russo-ukrainien préoccupe Gnassingbé et Embalo

    Les 2 présidents donneraient tout pour voir la fin de la guerre entre la Russie et l’Ukraine. Ils ont donc réaffirmé l’urgence d’une désescalade dans le conflit russo-ukrainien dont les répercussions se font lourdement ressentir sur le continent africain.

    Lors d’une prochaine visite, Faure Gnassingbé ira en Guinée-Bissau.

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    togook
    foire2022
    previous arrow
    next arrow