lundi, août 15, 2022
black
black
previous arrow
next arrow
More

    CCNE : Mariela Kampatibe prend la présidence et fait des promesses devant la ministre Adjovi Apedo

    Le nouveau bureau du Conseil consultatif national des enfants (CCNE) est officiellement en place pour une période de 2 ans. Cet organe constitue la voix des enfants pour leur participation à la lutte contre les violences à travers des séances de sensibilisation. Les membres le composant ont été installés samedi à Lomé par la ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Adjovi Lonlongno Apédo.

    La mise en place du conseil consultatif national répond à l’une des recommandations des Nations Unies, suite à une étude réalisée en 2006 sur les questions de violence à l’égard des enfants. C’est ainsi que depuis 2011, cet organe ayant des démembrements au niveau régional et préfectoral, a été mis en place par le gouvernement togolais.

    Procédant à l’installation du nouveau bureau, la ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation a félicité les membres du conseil consultatif national pour leur engagement tout au long du processus de mise en place du nouveau bureau. Pour Lonlongno Adjovi Apédo, le CCNE vient concrétiser la participation de l’enfant dans les actions qui sont les siennes.

    « La participation effective des enfants aux actions qui les concernent, relève de votre responsabilité. Je reste convaincu que votre volonté d’avancer sur le chemin de l’édification du système de protection de l’enfant dans notre pays en est un atout déterminant », a-t-elle indiqué. 

    Pour sa part, Adjoa Alaka, coordonnatrice du projet de renforcement de la société civile pour la gouvernance des droits de l’enfant au Togo (CRG), relève que le nouveau bureau du conseil consultatif devrait avoir les capacités nécessaires pour participer aux développements de la nation tout en mettant l’accent sur comment faire en sorte que le gouvernement puisse prendre les questions des droits de l’enfant dans les planifications. 

    « Le conseil national consultatif a pour mission principale d’accompagner leurs pairs à tous les niveaux pour participer aux différentes instances de décisions. Dans le contexte actuel de la décentralisation, il faut que les enfants soient à même de collaborer avec les leaders communautaires et les responsables des communes pour pouvoir ressortir les préoccupations qui sont en lien avec l’apprentissage des enfants, leur épanouissement etc. Tout passe par un renforcement de capacités pour permettre à ces enfants de maîtriser les questions des droits de l’enfant et aussi d’être alertés par rapport à leur environnement pour être en mesure de déceler toutes les formes de violences », a-t-elle déclaré.

    La présidente du nouveau du Conseil consultatif national des enfants (CCNE), Mariela Kampatibe a promis défendre avec le concours de ses collaborateurs, les droits de l’enfant au Togo.

    « En tant que présidente, il y a une grande responsabilité qui m’attend. Cette responsabilité n’est pas qu’à moi seule, mais elle est à tous les membres du conseil national. Avec leur appui, nous allons relever toutes les difficultés auxquelles les enfants font face quotidiennement au Togo pour que des solutions leur soient trouvées », a-t-elle laissé entendre.

    Notons que la mise en place du Conseil consultatif national des enfants a été assurée par l’Association des enfants et jeunes pour les droits de l’enfant au (AEJTDE), avec l’appui de Plan International Togo. C’est dans le cadre du projet de renforcement de la société civile pour la gouvernance des droits de l’enfant au Togo (CRG) financé par l’Agence suédoise de développement (ASDI).

    La mise en place de ce conseil constitue l’une des activités de la journée de l’enfant africain célébrée le 16 juin dernier.

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    togook
    foire2022
    previous arrow
    next arrow