mardi, octobre 4, 2022
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Bas-Mono 1 : ASNER vole au secours des élèves de 2 EPP et des femmes alphabétisées

    - Advertisement -

    A quelques jours de la rentrée scolaire, l’Association soucions-nous des enfants ruraux (ASNER) a fait d’heureux élèves à Afagnan dans le Bas-Mono. Des centaines, ces élèves de l’EPP Dévémé et de l’EPP Akoadoudjé ont reçu samedi des kits scolaires offerts par l’Association soucions-nous des enfants ruraux (ASNER).

    C’est au cours d’une cérémonie de remise qui a eu lieu à l’EPP Dévémé en présence du maire de la commune Bas-Mono 1, Anani Djogbessi, de Togbui Koudahe Yawo Améwouho 1er, chef du village de Dévémé et du régent du village Akoadoudjé.

    Tous les élèves des 2 écoles, filles comme garçons, qui ont obtenu leur Certificat d’études du premier degré (CEPD), ont été gratifiés de tissu kaki, d’un lot de cahiers, d’un ensemble géométrique et de plusieurs autres outils d’école. Les 5 premiers élèves des autres classes, du CP1 au CM1, ont également reçu chacun un kit scolaire. Les donateurs ont aussi pris en compte les tous petits élèves, notamment ceux qui partent du CI pour le CP1 et ceux qui porteront pour la première fois l’uniforme kaki pour faire le CP1. Même des élèves d’autres établissements scolaires de la commune ont été servis. Les uns et les autres sont repartis tous heureux avec leurs parents.

    « C’est un grand événement et une très belle action », tels ont été les premiers mots de la Directrice de EPP Dévémé. Adjoa Soglo n’a pas caché sa joie pour le don et pour la promotion de l’excellence que fait l’association donatrice.

    « Je suis impressionnée et très contente. C’est un besoin très important qui vient d’être pris en compte par ASNER. Ici, nous avons beaucoup d’enfants nécessiteux. En plus, cette action vient à point nommé pour motiver les élèves à exceller. Il ne suffit plus d’aller à l’école, l’excellence est primordiale.

    Un don qui tombe à pic, selon Anani Djogbessi

    Exif_JPEG_420

    Le maire de la commune Bas-Mono 1, Anani Djogbessi, natif d’Afagnan et ancien élève de l’une de ces écoles, est l’un des plus heureux à l’issue de cette cérémonie de remise.

    « Avec cette vie chère qui secoue tout le monde, je pense que les parents dont les enfants ont reçu des kits scolaires, seront soulagés dès la rentrée des classes. Nous remercions cette association pour avoir pris l’initiative d’aider des familles à sortir de la misère en donnant aux enfants des kits scolaires et en prodiguant d’utiles conseils aux uns et aux autres », s’est-il réjoui.

    ASNER n’a pas choisi au hasard ces 2 EPP

    Cette action, selon le président d’ASNER, Joachim Agbetim, vient pousser les enfants à ne pas abandonner l’école. « En ce 21ème siècle, si on abandonne tôt l’école, on peut beau apprendre un métier, se faire un certain nombre de choses mais, on risque d’être un illettré », a-t-il expliqué.

    Ce n’est pas la première fois que cette association vole au secours des enfants et des élèves. Selon ses responsables, c’est la 11ème fois que des coins reculés, des milieux enclavés ou des milieux où la pauvreté sévit véritablement sont visés pour porter assistance à des enfants nécessiteux, soit en période de fête ou à l’orée de la rentrée scolaire. Et le choix des EPP Dévémé et Akoadoudjé n’est pas fortuit, selon M. Agbetim.

    « Force nous est donnée de constater que les enfants de ces milieux, faute de moyens des fois, abandonnent l’école et s’adonnent à l’exode rural. D’autres sombrent totalement dans l’addiction de la drogue et d’autres encore tombent vite enceintes, ce qui met un terme à leur scolarisation. Pour leur prodiguer des conseils, il serait judicieux que nous puissions leur apporter quelque chose avant de leur dire le message. Et c’est ce que nous avons fait », a-t-il insisté.

    Dans la foulée de cette cérémonie de distribution, ASNER a aussi offert des boîtes de craies et des instruments géométriques aux enseignants des 2 écoles.

    Exif_JPEG_420

    Des femmes alphabétisées ont aussi reçu des kits scolaires

    A la suite des élèves, ASNER a aussi offert des kits scolaires à plusieurs femmes qui ont pris sur elles de se faire alphabétiser à l’EPP Dévémé. En cours du soir, ces femmes, une douzaine, ont pu suivre les cours du CP1 et passent au CP2.

    « Je vais à l’école parce que j’ai besoin de me prendre en charge pour un certain nombre de choses que je suis obligée de me faire faire par d’autres. Ce n’est pas du tout facile d’être dans cette situation. Au moins le minimum, je pourrai le faire une fois que j’aurai mon CEPD », a souligné Adjo, l’une de ces femmes.

    Interrogée sur ce projet d’alphabétisation, Adjoa Soglo, Directrice de l’EPP Dévémé donne des précisions.

    Exif_JPEG_420

    « Ce projet est mis en place depuis 4 ans auquel plusieurs femmes du milieu ont adhéré. Elles étaient nombreuses dans le temps mais faute de motivation, plusieurs d’entre elles ont désisté. Avec mon arrivée, j’ai repris le projet et on a continué », a-t-elle clarifié.

    Pour le compte de l’année scolaire précédente, a-t-elle ajouté, au total 12 femmes se sont inscrites. Elles vont faire le CP2 l’année prochaine en cour du soir.

    « Nous voulons véritablement aider ces femmes à franchir le cap du CEPD », a-t-elle ajouté.

    A propos d’ASNER

    ASNER est une association créée en 2005 et officialisée avec l’obtention du récépissé en 2014. Elle a pour mission de sensibiliser les populations rurales sur la traite des enfants, l’éducation des enfants en milieu rural, surtout de la jeune fille. Elle fait la promotion de la défense des droits de l’enfant et intervient également dans la santé, ce, pour l’épanouissement des enfants, d’où sa devise : « l’épanouissement de l’enfant en milieu rural, c’est notre crédo ».

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcom22
    semaine2
    tgcomoct
    previous arrow
    next arrow