mardi, octobre 4, 2022
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Attaque la plus meurtrière : le gouvernement et les FAT brisent le silence

    - Advertisement -

    Ils sont nombreux les Togolais qui ont attendu vendredi la réaction officielle sur l’attaque terroriste que le Togo a enregistrée dans la nuit du jeudi au vendredi dans plusieurs villages des préfectures de Kpendjal et de Kpendjal-ouest. Une attaque qui est la plus triste et la plus meurtrière, selon les informations. Plus de 24 heures après cette attaque à l’issue de laquelle on compte une trentaine de morts civils, le gouvernement et les Forces armées togolaises (FAT) brisent le silence.

    Comme le gouvernement, les FAT rendent public ce samedi un communiqué sur cette attaque terroriste.

    Dans son communiqué, l’état-major général des FAT fait savoir que dès l’alerte donnée, un détachement a convergé vers les lieux d’attaque.

    « Ce qui a permis de stopper la folie meurtrière de ces individus et de limiter les pertes en vies humaines et en dégâts matériels », écrit l’armée.

    Sans préciser, elle annonce que cette attaque a fait plusieurs morts et quelques blessés. Depuis hier, des chiffres non officiels font état de 28 civils et un élément des FAT morts dans cette attaque.

    Les FAT constatent que les actes ‘ignobles’ contre l’intégrité territoriale et la quiétude des populations se multiplient. Mais elles invitent les populations à ne pas céder à la panique.

    Elles disent par la suite qu’elles sont déterminées à poursuivre leur mission de défense de l’intégrité territoriale et de protection des personnes et des biens sur toute l’étendue du territoire national.

    Quant au gouvernement, il condamne des actes ‘lâches’, ‘odieux’ et ‘criminels’.

    Tout en encourageant les populations togolaises à rester mobilisée et à maintenir une vigilance accrue, le gouvernement fait savoir que dans le cadre de l’état d’urgence sécuritaire en vigueur dans la région frappée, de nouvelles mesures seront prises pour, dit-il, renforcer la sécurité des personnes et des biens.

    En nombre, c’est la 3ème attaque terroriste que le Togo enregistre entre novembre 2021 et juillet 2022. Elle a suivi un événement malencontreux. A Margba, un village du canton de Natigou, des enfants revenant de festivités, ont été confondus à des terroristes et 7 d’entre eux ont trouvé la mort dans l’attaque d’aéronefs des FAT. Si, selon les autorités, la première a été repoussée, la 2ème a causé la mort de plusieurs éléments des Forces armées togolaises (FAT). Cette fois-ci, les terroristes ont opéré simultanément dans 4 localités et s’en sont nuitamment pris aux pauvres populations et ont égorgé plusieurs personnes. Ils ont même promis de revenir.

    Pour l’heure, cette attaque n’est pas encore revendiquée.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcom22
    semaine2
    tgcomoct
    previous arrow
    next arrow