mercredi, juin 29, 2022
black
black
previous arrow
next arrow
More

    Attaque de Kpékpakandi : l’OMCT et le CACIT recommandent

    L’attaque terroriste de Kpékpakandi qui a coûté la vie à une dizaine d’éléments des forces de défense et de sécurité au Togo, continue de faire réagir. L’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) et le Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT) font des recommandations aux autorités togolaises.

    Dans une déclaration conjointe, ces organisations de défense des droits de l’homme partenaires trouvent qu’il est nécessaire de sauvegarder les droits fondamentaux dans la lutte contre le terrorisme.

    « La lutte contre le terrorisme ne peut cependant pas se faire au détriment de la sauvegarde des droits fondamentaux. Il est donc urgent pour l’État togolais de prendre la mesure des risques de stigmatisation communautaire, d’usage excessif de la force, d’arrestations et détentions arbitraires et de torture observée dans plusieurs pays africains dans le cadre d’opérations de contreterrorisme », écrivent-elles.

    Pour faire cette recommandation, les 2 organisations disent prendre à témoin l’expérience du Sahel.

    « Lorsque les États n’accordent pas une attention particulière au respect des garanties juridiques fondamentales des présumés auteurs, les amalgames et abus sont très élevés, notamment envers les membres de certaines communautés ethniques ou religieuses, provoquant ainsi des risques de radicalisation et de mutation de la crise », soulignent-elles.

    Cette approche basée sur les droits humains, notent l’OMCT et le CACIT, favorise l’inclusion des organisations de la société civile, notamment de droits humains, dans les réponses liées à la lutte contre le terrorisme, y compris au sein des cellules antiterroristes ou toute autre entité directement sous la supervision du Président de la République.

    « Nos organisations voudraient réitérer leur disponibilité à accompagner le gouvernement dans ses initiatives visant au renforcement de l’Etat de droit, la lutte contre l’impunité et la torture pour garantir un développement harmonieux, inclusif, participatif et respectueux des droits humains, y compris dans un contexte de lutte contre le terrorisme », précisent les 2 entités.

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    togocom 1000000
    togook
    previous arrow
    next arrow