samedi, décembre 2, 2023
black
tgcoms4
forfait
previous arrow
next arrow
More

    Togo-journée mondiale de l’enfance : l’heure du bilan

    - Advertisement -
    La communauté internationale a célébré ce lundi 20 novembre la Journée mondiale de l’enfance. Au Togo, l’heure est au bilan de la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant. Au cours d’une rencontre, la ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Adjovi Lolonyo Apedoh-Anakoma a rendu public le bilan de la mise en œuvre de cette convention adoptée le 20 novembre 1989 par l’Assemblée générale des Nations Unies et ratifiée le 1er août 1990 par le Togo.
    L’atelier réunissait en un seul lieu les représentants du gouvernement, des organisations de la société civile, les partenaires au développement, les agences des Nations Unies, les chefs traditionnels, les leaders religieux et les enfants eux-mêmes. Etaient présentes, Dr Aissata Ba Sidibe, Représentante résidente de l’UNICEF au Togo et Awa Faly Ba Mbow, Représentante résidente de Plan International au Togo.
    Dans un communiqué conjoint signé par le ministère de l’action sociale, UNICEF-Togo et Plan International Togo, on retient sur les progrès réalisés par le Togo dans la mise en œuvre de cette convention internationale, des avancées significatives en matière de protection et de promotion des droits de l’enfant, notamment dans les domaines de l’éducation, de la santé, de la protection contre la violence et de la participation des enfants à la prise de décision.
    Du bilan, on retient que des défis importants subsistent. Les participants ont souligné la nécessité de renforcer les mesures de protection des enfants, de garantir leur accès à des services de qualité et de promouvoir leur participation active dans les décisions qui les concernent.
    Aussi, note-t-on que les participants ont souligné l’importance de soutenir la coordination entre toutes les parties prenantes pour assurer la pleine réalisation des droits de l’enfant.
    « Les participants ont réaffirmé leur engagement à travailler ensemble pour garantir le respect et la protection des droits de l’enfant au Togo. Ils ont relevé l’importance de continuer à sensibiliser le grand public sur les droits de l’enfant et de renforcer les mécanismes communautaires de protection et de promotion des droits de l’enfant, ainsi que ceux de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre de la Convention », indique le document conjoint.
    Le Togo dit rester déterminé à améliorer la situation des enfants dans le pays et à garantir leur plein épanouissement. Selon les informations, l’atelier-bilan de la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant est une étape importante dans cette démarche. Le gouvernement togolais dit qu’il continuera à travailler en collaboration avec les partenaires nationaux et internationaux pour, dit-t-on, faire progresser les droits de l’enfant.
    5 jeunes promoteurs des droits de l’enfant présentés au public
    Avant le démarrage des travaux de cet atelier, 5 jeunes promoteurs des droits de l’enfant ont été présentés au public. D’âge compris entre 19 et 23 ans, ces jeunes nouvellement nommés par l’agence onusienne UNICEF, se sont engagés à promouvoir les droits des enfants, des adolescents et des jeunes dans des domaines variés. Il s’agit entre autres des changements climatiques, de l’accès des enfants handicapés à une éducation de qualité et inclusive, la santé, et le VIH pédiatrique.
    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcoms2
    mega3
    tgcom
    tgcom10
    FIL18
    previous arrow
    next arrow