samedi, février 4, 2023
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Mineures servies aux hommes à 500 francs : les défenseurs de droits en alerte

    - Advertisement -

    Depuis ce samedi matin, un article mis en ligne par le site du journal Sika’a fait courir dans tous les sens les défenseurs des droits humains, surtout ceux qui défendent les droits des enfants. Il s’agit d’un article titré ‘prostitution à Sokodé : des fillettes offertes à 500 F CFA’.

    En effet, l’information vient d’un journaliste qui fait ses armes à Sika’a et qui, dans l’exercice de ses fonctions, s’est retrouvé à Sokodé, une ville située à 367 km au nord de Lomé. Il devrait y passer la nuit et s’est donc trouvé une petite chambre à 5000 francs la nuit dans une auberge. Une fillette vint lui frapper à la porte. « Kôkôkô, quelqu’un frappe à la porte. J’ouvre et j’entends une petite voix fine qui me dit : je suis ton cadeau de la soirée ».

    Selon le narrateur, il est question d’une ‘gamine mince comme un clou essayant de mettre en valeur ses atouts féminins à peine matures’.

    Le professionnel des médias fait entrer la jeune fille pour comprendre. Lorsque le journaliste finit de lui poser les questions, il se rend compte que derrière cette petite fille, se trouve un proxénète.

    « Après quelques minutes de conversation, j’ai voulu la renvoyer pour dormir. Elle me dit que cela ne l’arrangeait pas, parce que ses patrons sauraient qu’elle n’a pas travaillé. Ce serait mauvais pour elle et elle n’aurait pas droit aux 500 francs qui lui reviennent sur les 5000 francs qu’a coûtés la chambre pour la nuit.

    Cette information a sérieusement secoué plus d’un dans les rangs des organisations de défense des droits humains. Actuellement, des recherches sont lancées pour dénicher ceux qui se cacheraient derrière ce ‘sale’ business.

    Vivement qu’ils soient retrouvés et répondent de leurs actes. Au Togo, l’exploitation sexuelle de l’enfant est sévèrement punie par la loi n°2007-017 du 6 juillet 2007 portant code de l’enfant. Les articles 387 et suivants de ce code incriminent le proxénétisme et la soumission des enfants à la prostitution.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcomdec
    togocom20231
    previous arrow
    next arrow