samedi, février 4, 2023
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Togo : le CIP-UEMOA fait le bilan des directives communautaires non transposées

    - Advertisement -

    Les députés de l’inter sous-comité du Comité interparlementaire de l’UEMOA (CIP-UEMOA) ont ouvert lundi à Lomé leur 2ème réunion au titre de l’année 2022. La réunion a été ouverte par la députée togolaise, Yobate Kolani Bakali, vice-présidente du CIP-UEMOA.

    Pendant 5 jours, les députés de ce sous-comité vont discuter de 3 thèmes importants. D’abord, ils feront la présentation des rapports pays des parlementaires du CIP sur l’évolution de la situation de la transposition des directives communautaires non transposées par les Etats membres. Ensuite, ils examineront le plan de travail de chaque délégation pays pour l’année 2023 en matière de suivi du processus de transposition des directives communautaires.

    Enfin, ils inscrivent au programme de cette 2ème réunion, l’examen du bilan annuel des activités et résultats du CIP au titre de l’année 2022.

    « En tant qu’élus, il nous incombe de développer des initiatives pour sensibiliser davantage les décideurs à transposer les différentes directives, car sans une application effective des réformes communautaires par les Etats membres, le processus d’intégration de notre espace ne saurait être viable », a déclaré Mme Bakali.

    Pour la vice-présidente du CIP, l’exercice de transposition des directives communautaires est nécessaires dans les Etats membres de l’UEMOA afin, dira-t-elle, d’assurer la fiabilité des données et leur comparabilité dans le calcul des critères de convergence économique.

    Pour rappel, l’UEMOA est composée de 8 Etats membres que sont le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcomdec
    togocom20231
    previous arrow
    next arrow