vendredi, décembre 2, 2022
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Grand Lomé : JEMD part en guerre contre les grossesses en milieu scolaire

    - Advertisement -

    C’est un fait. Au Togo, plusieurs jeunes filles tombent enceintes en pleine année scolaire. Les chiffres sont alarmants. De plus, la plupart de ces filles sont des mineures. A cela, il faut ajouter de milliers d’abandons de classe. Jeunesse en mission pour le développement (JEMD) ne veut pas rester les bras croisés face à cette situation qui détruit la vie de milliers de jeunes filles. L’association a annoncé vendredi une ambitieuse campagne contre le phénomène.

    Le lancement de cette campagne a été fait vendredi dernier sous le thème : ‘grossesse en milieu scolaire, ça doit cesser !’. C’était au lycée technique d’Adidogomé à Lomé en présence de milliers d’élèves et du corps d’encadrement des élèves.

    « C’est un constat inquiétant. Suite aux enquêtes que nous avons menées, il ressort qu’en 2021, plus de 1000 jeunes filles sont tombées enceintes sur les bancs. Ce qui est grave, elles n’ont plus la possibilité de continuer les études. C’est la fin du cursus scolaire pour la majorité. Certaines arrivent à reprendre les cours mais pas avec toute la sérénité. La vérité est que nos jeunes connaissent déjà le sexe et donc, c’est le lieu de les amener à adopter des comportements qui évitent les grossesses », a déclaré d’entrée de jeu Edzodzinam Komi Alagbo, président de la JEMD.

    Selon lui, l’objectif de cette sensibilisation est d’arriver à éradiquer le fléau à travers des messages de conscientisation, des séries de discussion et d’échanges qui vont s’ébranler dans les établissements scolaires (lycées et collèges) des 2 préfectures du Grand Lomé (Golfe et Agoè-Nyivé).

    Au cours des sensibilisations, les intervenants vont entretenir les jeunes filles sur les attitudes et comportements à risque. L’usage que font ces filles des réseaux sociaux avec tous les risques qu’ils comportent pour elles, sera également abordé. La JEMD n’hésitera pas à leur montrer comment il faut qu’elles utilisent les réseaux sociaux pour s’instruire et avancer dans leurs études.

    Sont également prévues des causeries-débats entre les jeunes filles élèves et des femmes qui ont déjà réussi leur vie. Celles-ci vont leur parler de leur propre vie sur les bancs d’école.

    On prévoit dans le cadre de cette campagne mettre sur pied des cellules de veille qui seront composées d’enseignants, de parents d’élèves et des apprenants. Elles se chargeront de poursuivre les sensibilisations.

    Cette campagne financée selon les informations par le ministère en charge de l’emploi des jeunes prendra fin le 30 novembre prochain.

    Au cours de l’année scolaire 2020-2021, plus de 1200 filles régulièrement inscrites sont tombées enceintes.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcom22
    tgcomoct4
    foirerepartie
    previous arrow
    next arrow