vendredi, décembre 2, 2022
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Tsègan appelle à mener de profondes réflexions autour de la CEDEAO

    - Advertisement -

    Les parlementaires des 15 pays de la CEDEAO sont en session budgétaire à Lomé. Une session extraordinaire ouverte par la présidente de l’Assemblée nationale togolaise. Djigbodi Yawa Tsègan, dans son discours d’ouverture au nom du chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, a dressé le tableau synoptique des problèmes de l’espace communautaire et proposé des solutions qui, selon elle, pourront permettre de réaliser une CEDEAO des peuples.

    Voici son discours

    Le parlement de la CEDEAO fait honneur à notre pays le Togo pour abriter les travaux de sa deuxième session extraordinaire au titre de l’année 2022.

    Cette Session, hautement importante pour la poursuite du processus d’intégration de notre espace sous régional a été précédée du séminaire axé sur l’appropriation du règlement intérieur du Parlement de la CEDEAO. Je considère la délocalisation de ces deux activités à Lomé comme une marque d’attachement qui fort heureusement renforce la communauté de destin qui lie les peuples de notre espace communautaire.

    À cet égard, je voudrais, au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, vous réitérer la chaleureuse bienvenue à Lomé.

    Connaissant sa constante disponibilité à soutenir toutes les initiatives allant dans le sens de l’intégration sous régionale, je voudrais, en votre nom à tous, chers parlementaires, témoigner toute notre reconnaissance à Son Excellence Monsieur le Président de la République pour avoir accepté la tenue des présentes assises à Lomé.

    Cette session délocalisée me donne une fois de plus l’occasion de saluer la détermination du président Sidie Mohammed TUNIS qui s’investit avec conviction à maintenir une dynamique au sein de notre institution communautaire.

    C’est également le lieu de transmettre à vous tous, chers collègues députés du Parlement de la CEDEAO qui avez accepté faire le déplacement de Lomé, les fraternelles salutations du peuple togolais.

    Monsieur le Président du Parlement de la CEDEAO,

    Mesdames et Messieurs,

    Malgré les efforts déployés par les pays membres, notre espace communautaire reste confronté à la persistance des défis tels que l’accès aux services de base et l’emploi décent, les enjeux sécuritaires, la faiblesse des systèmes sanitaires et la vulnérabilité des économies.

    Dans le même sens, les différents foyers de crises au sein de notre espace demeurent des sujets de préoccupation et doivent retenir l’attention de tous pour rechercher ensemble les voies et moyens de ramener la paix partout où elle est menacée.

    C’est ici l’occasion d’exprimer une fois de plus, toute notre admiration au Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE pour l’efficacité de sa politique de recherche et de maintien de la paix, principalement au sein de notre sous-région, afin que nos États puissent consacrer leurs efforts essentiellement aux actions prioritaires de développement tant au plan économique que social.

    Il nous appartient aussi de poursuivre avec ardeur et persévérance le rêve d’intégration des pères fondateurs, en vue de consolider la paix et la cohésion sociale propice à la modernisation de notre espace dans tous les domaines.

    C’est pourquoi de pareilles assises doivent nous conduire à revisiter les outils clés de gestion de notre institution communautaire, à mener de profondes réflexions en vue de réaliser le grand renouveau de notre espace à travers des solutions innovantes et adaptées à notre environnement. Cela montrerait, aux populations de notre espace, notre détermination et notre capacité à suivre à grande lancée, l’évolution irréversible vers le bien-être partagé.

    Dans cette optique, les actions de notre institution parlementaire communautaire devront contribuer à la réalisation de la « Vision 2050 » de la CEDEAO, celle de faire émerger « une Communauté de peuples pleinement intégrée dans une région paisible, prospère avec des institutions fortes et respectueuses des libertés fondamentales, œuvrant pour un développement inclusif et durable ».

    Je considère que cette vision, déclinée et articulée autour de cinq piliers fondamentaux à savoir la paix, la sécurité et la stabilité, la gouvernance et l’État de droit, l’intégration économique et l’interconnectivité, la transformation et le développement inclusif et durable ainsi que l’inclusion sociale, est en parfaite cohérence avec les aspirations des peuples de notre communauté.

    En cela, travailler d’arrache-pied à la mutualisation de nos énergies, œuvrer davantage et de manière plus efficace aux préoccupations d’intérêt commun sont la clé de l’avenir et du destin d’une CEDEAO contemporaine.

    Monsieur le Président du Parlement de la CEDEAO,

    Mesdames et Messieurs,

    Avant de clore mon propos, je voudrais vous réaffirmer l’engagement du Togo à soutenir sans relâche toutes les initiatives visant à accélérer la modernisation de notre espace.

    Je reste convaincue que les travaux de cette session vous permettront d’étudier et d’approuver l’avant-projet de budget afin de doter la représentation communautaire des moyens nécessaires au financement de ses activités et à la réalisation de ses missions.

    Je souhaite donc une agréable suite de séjour à Lomé à toutes les délégations.

    Au nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, je déclare ouverte la deuxième session extraordinaire au titre de l’année 2022 du parlement de la CEDEAO.

    Vive la CEDEAO des peuples !

    Que Dieu bénisse le Togo et tous les autres pays de la CEDEAO !

    Je vous remercie.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcom22
    tgcomoct4
    foirerepartie
    previous arrow
    next arrow