vendredi, décembre 2, 2022
black
togocdeux
previous arrow
next arrow
More

    Agbanakin : Ayélé Gabiam et Hussein Metairek assistent les sinistrés des inondations

    - Advertisement -

    Il y a de fortes précipitations sur le sud du Togo suivies d’inondations dans le sud-est du pays. Dans la commune Lacs 2 par exemple, ces inondations sont dévastatrices. La députée Esther Ayélé Gabiam était lundi au chevet des populations sinistrées à Agbanakin où les dégâts sont énormes.

    Dans ce village du sud du Togo, elle a distribué des vivres et non vivres. Aux élèves, elle a également distribué des kits scolaires que  la fondation Hussein Metairek a mis à sa disposition.

    « Depuis près d’une semaine, nous vivons dans l’eau. Un seul jour ne passe où l’on se réveille sans mettre le pied dans l’eau. Nos cultures sont détruites, nos bétails, n’en parlons plus. Cette initiative de la députée est plus que salutaire. Nous lui disons merci et que le Tout-puissant l’assiste. Elle a fait le premier pas, on attend d’autres bonnes volontés bien évidemment les autorités de notre pays », Houessou Abalo, régent du village d’Agbanakin.

    Le constat fait par la députée est alarmant. Ces inondations étendues et dévastatrices survenues dans les différentes localités de la commune des Lacs 2 ont affecté toutes les habitations, les terres cultivables et les cultures, les ressources forestières, les animaux d’élevage ou les greniers et le déplacement des populations, a-t-elle lancé dans son discours.

    Les conséquences sont énormes pour l’environnement, les moyens d’existence de la population notamment la dégradation des maisons et des cultures vivrières etc.  Les infrastructures locales ont aussi reçu un gros coup. Il y a la dégradation des pistes rurales, des ponts, des bâtiments scolaires, des centres de santé et des marchés et les sites socio culturels notamment les églises, les couvents et lieux de cultes traditionnels.

    « Les populations inondées déjà frappées par les effets de la cherté de la vie  sont contraintes de se déplacer pour se loger dans des appâtâmes de fortune construits par elles-mêmes avec les moyens rudimentaires aux abords des voies d’accès », a-t-elle dit.

    Au cours de déplacement, Esther Ayélé Gabiam avait à ses côtés les cadres de la préfecture des Lacs et le maire de la commune des Lacs 2, Benoît Amavi.

    - Advertisement -

    ARTICLES RÉCENTS

    Latest Posts

    tgcom22
    tgcomoct4
    foirerepartie
    previous arrow
    next arrow