ADS
15 Dec 2019

Togo : pour le bien des enfants, Plan international Togo lance le CRG

Comme promis, le projet ‘Child Right Governance’ est né. Ce projet intitulé ‘Renforcement de la société civile pour la gouvernance des droits de l’enfant au Togo’ a été lancé vendredi à Lomé par Plan international Togo et ses partenaires.  2ème phase du projet ‘Child Right Monitoring’ (CRM), entendez ‘Suivi des droits de l’enfant et redevabilité de l’Etat’ mis en œuvre de janvier 2015 à juin 2018, est financé par l’Agence suédoise de coopération pour le développement international (ASDI) à travers Plan international Togo pour un montant de plus de 661 millions de francs CFA.

Ayant démarré en juillet dernier pour une durée de 5 ans, le CRG vient corriger les objectifs que le CRM n’a pas pu atteindre. On parle notamment de gouvernance au sein des organisations de la société civile togolaise et l’insuffisance d’implication des enfants dans la mise en œuvre du premier projet.

Des défis restent importants pour assurer l’effectivité des droits de l’enfant au Togo. Il y a encore des points à améliorer au niveau de la gouvernance notamment des textes que les OSC ont mis en place, leurs ressources et les compétences pour pouvoir travailler », a déclaré  la Représentante résidente par intérim de Plan international Togo, Kouméalo MEBA.

Au total 1200 enfants et jeunes âgés d 14 à 24 ans dont 60% de filles, y compris 900 membres du Conseil consultatif au niveau des préfectures, des régions et au niveau national seront touchés par ce projet. Il prévoit également toucher 300 membres des Youth panels et associations d’enfants et jeunes du Togo pour les droits de l’enfant.

En ce qui concerne les actions pour le plaidoyer su la budgétisation en faveur des enfants et jeunes, 400 responsables de communes et des professionnels de médias, les ministères de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, de la Planification du développement et de la coopération et 10 ONG et associations, 2 réseaux et 2 faîtières seront touchés.

Selon Emilie SAMBOE, coordinatrice du projet CRG, les résultats attendus de ce projet sont de 3 ordres. D’abord, la société civile, y compris les réseaux et plateformes dirigés par les enfants et jeunes, a renforcé ses capacités, sac légitimité, sa diversité, sa représentativité et sa responsabilité, et a amélioré la collaboration dans la défense des droits de l’enfant et l’égalité pour les filles.

Ensuite, les mêmes entités  suscitées doivent influencer efficacement l’Etat togolais pour rendre l’environnement favorable et pour améliorer le cadre légal et politique, les croyances et normes sociales et les budgets publics pour les droits de l’enfant et l’égalité pour les filles.

Enfin, il s’agira pour ce projet de permettre à ce que les mêmes entités s’engagent comme acteurs de changement et influencent les processus de prise de décision sur les droits de l’enfant et l’égalité pour les filles au niveau local et national.   

Porté par Plan international Togo, le CRG sera mis en œuvre par la Fédération des ONG du Togo (FONGTO), le Forum des organisations de défense des droits de l’enfant (FODDET), le Réseau de lutte contre la traite des enfants au Togo (RELUTET) et l’Association des enfants et jeunes du Togo pour les droits de l’enfant (AEJT-DE).

Read 476 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…