04 Oct 2019

Togo : après 40 ans d’exercice, SOS villages d’enfants veut plus de résultats

Présente au Togo depuis 1979, SOS villages d'enfants aura en novembre prochain 40 ans. S’il est vrai qu’un homme à 40 ans est un grand homme, une institution de la taille de SOS villages l’est tout autant. Et cette institution se doit de se poser des questions. Cette organisation internationale qui a pour mission de construire des familles pour les enfants qui en ont besoin, les aider à dessiner leur propre avenir et à prendre part au développement de leur communauté, veut plus de résultats.

Pour marquer les activités de ce jubilé d’émeraude qui coïncide avec les 70 ans de SOS villages d'enfants dans le monde, SOS villages d'enfants Togo a rassemblé autour d’elle vendredi ses partenaires, en vue d’une nouvelle collaboration.

Au cœur des échanges, comment faire pour assurer une meilleure qualité de prise en charge des enfants au Togo.

« Il est bon de se faire découvrir, avec les partenaires, de voir ce que nous faisons et ensemble réfléchir sur comment nous allons collaborer dans les années à venir pour une meilleure qualité de prise en charge des enfants dont l’effectif devient de plus en plus important, pour que ces enfants puissent bénéficier de ce qu’il faut afin de mieux grandir », a déclaré Hortense Mamzi-Nika Bakoussam, Directrice nationale SOS Villages d'enfants. 

Plusieurs activités vont meubler cet anniversaire, notamment des tables-rondes sur la situation globale des enfants et les conditions dans lesquelles ils vivent.

Selon elle, quand un enfant n’a pas de contact avec sa communauté, il devient un monstre dans la même communauté.  

Cependant, lorsqu’il est entouré d’une mère et d’une famille, cet enfant grandit de la meilleure des manières.

« La présence des 2 personnes est très importante dans la vie d’un enfant. C’est dans cette optique que SOS pense que lorsque des enfants sont abandonnés, ils deviennent des cas sociaux et il y a un cercle vicieux qui naît. Ces enfants, après avoir subi des situations indésirables, vont transmettre ces mêmes comportements à leurs enfants et la société à un moment donné, devient une société difficilement gérable », a souligné la directrice.

Au Togo, 428 enfants et jeunes vivent aujourd'hui dans 39 familles SOS à Lomé, Atakpamé, Kara et Dapaong. SOS villages d’enfants soutient aussi 1.407 enfants dans 378 familles. L'organisation mène des actions dans le domaine de l'éducation et de la santé sous forme de service de soutien à la prise en charge de qualité des enfants.

Désormais, le gouvernement togolais est un appui de taille pour cette institution. Il est totalement disposé à accompagner SOS Villages d'Enfants en appui technique, financier et faire en sorte que les ressources soient mobilisées et déployées en faveur de ses petits.

Bernadette AYIBE

Read 257 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…