06 Sep 2019

Le Togo remercie son fils, Jimi Hope

Décédé le 5 août dernier en France des suites d’une maladie, l’auteur-compositeur, chanteur de blues, du rock n’ roll et artiste peintre et sculpteur, Jimi Hope a été remercié vendredi à Lomé au cours d’une cérémonie d’hommage national. C’est en présence du Premier ministre, Komi Sélom Klassou, représentant le chef de l’Etat, de la présidente de l’Assemblée nationale, Djigbodi Yawa Tsegan, des membres du gouvernement, des députés, des artistes, des présidents d’associations d’artistes, des membres, amis et proches de la famille éplorée.

Par la même occasion, il a été élevé au grade d’officier de l’ordre du Mono à titre posthume par le Premier ministre. Dans l’oraison funèbre officielle prononcée par le ministre en charge de la culture, Kossivi Egbetonyo, le gouvernement a reconnu que cet immense artiste, de son vrai nom Koffi Senaya, connu de par le monde, a porté très haut les couleurs du Togo dans le domaine de la culture.

« Celui qui nous rassemble ici aujourd’hui, notre compatriote, Jimi Hope a fini par prendre racine dans le cœur de tous.  Il a été un ami, un frère, un modèle, un repère. Le meilleur témoignage qui puisse lui être rendu, c’est lui-même qui l’a constitué, tel un trésor, à travers son immense œuvre. Des fresques et des centaines de toiles dont certaines ornent le palais présidentiel de longue date », a déclaré le ministre.

Jimi Hope, selon le gouvernement, a aussi apporté sa contribution d’artiste à la vie de la nation. « Il était convaincu de sa contribution d’artiste à la vie de la nation et à la paix, soit qu’il a su dénoncer certains travers sociaux en les saisissant dans un refrain qui ne tarderait pas à être populaire, soit qu’il se trouvât en situation d’attirer l’attention des autorités sur telles difficultés du quotidien dans une complainte d’harmonica ou de guitare. Il était convaincu de cette nécessaire implication au point qu’il a accepté de participer comme membre du comité mis en place par le chef de l’Etat au choix du logo du PND », a indiqué M. Egbetonyo.

Par son brillant parcours, il a également été présent dans la vie de la jeunesse en organisant des concerts publics gratuits au carrefour Deckon pour galvaniser les jeunes citadins et les inviter à cultiver les valeurs de paix, de tolérance, d’unité et de travail.

« Par-dessus tout, il a aimé la terre qui l’a vu naître et lui est resté fidèle jusque dans les moindres détails. Chacun pouvait se reconnaître en lui », souligne l’oraison.

Quant à Lomé, la capitale togolaise, a marqué le ministre, elle parlera longtemps encore de ce fils du pays qui l’a paré de cette fresque du chemin de la paix dans un projet avec d’autres de ses collègues.

Après près de  d’un demi-siècle de carrière musical, Jimi Hope laisse derrière lui 12 albums, de nombreuses chansons, des centaines de sculptures et de tableaux.

Jimi Hope avait 63 ans.

Read 1565 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…