16 Jul 2019

Togo : l’idée de la collecte de la taxe d’habitation rencontre déjà de vives contestations

L’idée de la collecte de la taxe d’habitation par l’Office togolais des recettes (OTR) auprès des ménages togolais fait déjà couler beaucoup d’encre et de salive sur les réseaux sociaux. Alors que d’aucuns pensent que cette taxe viendra aider au développement des nouvelles communes en création, d’autres y voient un véritable mal. Les organisations de la société civile n’y vont pas de main morte sur le sujet. Pendant que la Ligue des consommateurs togolais (LCT) pense que cette taxe viendra enfoncer un peu plus les Togolais dans le gouffre de la misère, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) estime qu’il s’agit d’une ‘taxe de trop’.

Pour Emmanuel Sogadji, le président de la LCT, la taxe d’habitation n’est pas la bienvenue dans le contexte actuel. Le moment n’est pas opportun pour sa mise en application, soutient-il tout en proposant qu’il faut d’abord créer de la richesse et exonérer les Togolais de certaines taxes. Pour cette organisation, il revient au chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, compte tenu de son mandat social qui est toujours en cours, de faire abandonner l’idée, en attendant le moment ‘opportun’.

« Ce ne sera pas facile que les Togolais acceptent cette taxe. De janvier à aujourd’hui, la vie des Togolais n’a fait que s’enfoncer. Nous ne refusons pas que d’un jour à l’autre, on puisse commencer à appliquer la taxe d’habitation, c’est pourquoi nous disons que c’est le chef de l’Etat seul qui est le garant qui doit mettre tout en œuvre pour que les gens sachent qu’actuellement, on ne pourra appliquer cette taxe. Il faut abandonner l’idée, sinon, on l’aurait prévenu », a-t-il déclaré mardi sur une radio.

Le pasteur Komi Edoh, président du MMLK dit que la taxe d’habitation est une ‘taxe de trop’. Pour ce défenseur des droits de l’homme, pour la collecte de cette taxe, on va trop vite en besogne étant donné que les conditions ne sont pas encore remplies. La collecte de cette taxe, selon lui, suppose l’augmentation des difficultés aux difficultés que les ménages togolais accumulent déjà.

Il propose qu’on laisse à chaque commune le temps de pouvoir s’organiser. « Nous sommes très vigilants. Qu’on soit élu local ou membre de la société civile, nous mènerons des actions  pour rappeler aux autorités ce qu’on doit faire préalablement avant. Les gens n’arrivent pas à prendre un repas par jour, il va falloir qu’on aille graduellement », a-t-il prévenu.

Le président du MMLK va jusqu’à dire que les taxes qui sont déjà collectées ne vont pas dans les caisses de l’Etat. « Il faut que les taxes servent non seulement à améliorer les conditions de vie mais aussi à avoir les hôpitaux, les écoles et les lieux de loisir. Les taxes collectées servent à alimenter les caisses des personnes bien perchées de la minorité. Il va falloir qu’on rassure les Togolais de ce à quoi les taxes servent », a-t-il précisé.

La taxe d’habitation, qu’est-ce que c’est ?

Par définition, la taxe d’habitation est l’impôt direct perçu au profit des collectivités territoriales, sur toute personne non indigente disposant à un titre quelconque de locaux d’habitations meublés. Son montant est établi en fonction de leur valeur locative estimée, selon des taux variant de commune à commune.

Perçue depuis 1974 en France, la taxe d’habitation va vers sa disparition. 80% des foyers bénéficient de la suppression progressive de cette taxe sur leur résidence principale. En 2018, ces ménages sont exonérés de 30%, 65% en 2019 et en 2020, ce seront les 100%.

Aux Etats-Unis, selon les informations, le paiement de cette taxe induit certaines compensations et autres avantages dans les districts qui la perçoivent,  notamment la gratuité de l’éducation du primaire au lycée, le transport et le déjeuner gratuits pour les élèves.

Read 683 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…