13 May 2019

Togo : et de 2 pour le SYNPAWAOTO

Le Syndicat des pasteurs We are one du Togo (SYNPAWAOTO) continue son petit bonhomme de chemin à la rencontre des pasteurs à l’intérieur du pays. Après Tsévié (35 km au nord de Lomé) où le syndicat a un point focal, les responsables de cette organisation syndicale étaient samedi à Kpalimé (120 km au nord-est de Lomé).

Pendant des heures dans la salle de conférence de l’hôtel de ville de cette localité, les responsables dudit syndicat, avec à leur tête le secrétaire général, Dominique Totcha, se sont évertués à expliquer la nécessité que les pasteurs togolais ont à conjuguer leurs efforts afin d’assainir le corps pastoral.

« Nous avons sensibilisé les nôtres à Kpalimé. Dans notre statut, nous avons dit que le syndicat va s’installer dans toutes les régions, pourquoi pas dans toutes les préfectures. Nous sommes donc venus installer le point focal syndical de Kpalimé. Il se chargera de rassembler les hommes et les femmes de Dieu œuvrant dans la préfecture pour qu’ensemble ils puissent former le SYNPAWAOTO », a déclaré le secrétaire général du SYNPAWAOTO.

Les ‘hommes’ et ‘femmes’ de Dieu, dirigeants des différentes églises de la préfecture de Kloto qui ont pris part à cette séance de sensibilisation, ont apprécié des notions clés développées, notamment la capacité civile de représentativité, la régulation, la négociation des textes pour la corporation, autant de rôles que s’assignent le syndicat. A la fin des travaux, un point focal composé de 5 pasteurs dont une femme a été mis en place. Cette coordination se chargera de convaincre les autres pasteurs de cette préfecture qui n’ont pas pris part à la rencontre. Elle sera dirigée par Bishop Parfait Kossi Dogboevi.

Selon lui, la tâche ne sera pas facile quand on sait que c’est une contrée où les hommes de Dieu ont été désabusés par des associations pastorales et qui ne croient plus en des regroupements pastoraux.

« Kpalimé est difficile à gérer surtout au niveau du corps pastoral. Nous allons faire tout pour leur expliquer le bien-fondé de ce syndicat que nous représentons. S’ils comprennent, ils vont adhérer. Dans le Kloto, la situation n’est pas alarmante, mais c’est au niveau des pasteurs qu’il y a un problème. Les associations ont fait des choses qui leur ont causé beaucoup de torts et ils ne veulent pas entendre parler de regroupements de pasteurs », a relevé le fondateur de l’église charismatique Yordan de Kpalimé.

Read 274 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…