13 Mar 2019

Togo : la justice place les francs-maçons de la GLNT sous administration provisoire

Va-t-on vers la fin de la longue guerre fratricide que se livrent les francs-maçons de la Grande loge nationale togolaise (GLNT) ? Selon la Lettre du continent de ce mercredi, par décision en date du 27 février dernier, le Tribunal de première instance de Lomé a coupé l’herbe sous les pieds des 2 grands maîtres en désignant un administrateur.

Edmond Amoussou, l’actuel Directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE) est celui à qui le poste d’administrateur provisoire est revenu, écrit le journal français. Ignace Klomegah et Sébastien Issaka Pessinaba, les 2 grands maîtres qui se disputaient le contrôle de cette loge, sont mis à la touche, ajoute-t-il.

« Edmond Amoussou fera office de grand maître ces 12 prochains mois. Les juges ont interdit aux deux grands maîtres revendiquant, le bâton de commandement et de prendre désormais quelque initiative que ce soit au nom et pour le compte de la GLNT », écrit-il.

La mission du nouvel administrateur, poursuit le journal informateur, c’est de résoudre la crise en organisant dans les 12 prochains mois, des élections inclusives en conformité avec les textes régissant l’obédience maçonnique.

Selon les informations, cette guerre de succession remonte à plusieurs années. Et ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la justice togolaise intervient dans cette discorde. Le même tribunal avait tranché en faveur d’un camp contre l’autre en 2017. Mais la partie déboutée n’a jamais accepté de respecter la décision judiciaire.

Cette guerre, dit-on, remonte au grand maître Roggy Kossi Paass (2012-2016) et son successeur Kossi Kpelly Hunkporti.

 

Read 2311 times
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…