04 Feb 2019

Togo : Terre des hommes, le Groupe Ecobank et MAEJT lancent SaVa pour la sécurité des enfants de rue

Les enfants et jeunes qui dorment dans les lieux publics sont confrontés à des problèmes d’insécurité, y compris le vol et le détournement de l’argent gagné dans leurs petits travaux pour leur substance au quotidien, ce qui constitue une menace pour leur bien-être, voire leur avenir. Les enfants hébergés chez leurs patrons ou tuteurs ne sont pas non plus épargnés.

Pour juguler cette situation, Terre des hommes (Tdh) Lausanne et ses partenaires, le Groupe Ecobank, le Mouvement africain des enfants et jeunes travailleurs (MAEJT), ont lancé ce lundi à Lomé, le projet de protection et d’autonomisation des enfants migrants et/ou en situation de rue, Safe-Saving (SaVa).

C’était en présence du Secrétaire général du ministre de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Stanislas BILEBA, du Directeur général du groupe Ecobank, Ade AYEYEMI, du Directeur général Ecobank Togo, Mamady DIAKITE, du chef de Bureau pays Tdh Togo, Etse YAWO, de la Représentante de Terre des hommes Suisse, Conseillère programme de lutte contre l’exploitation des enfants, Anne VENNEGUES, des acteurs gouvernementaux, de la société civile et des entreprises privées.

Le présent projet a pour objectif principal de permettre aux enfants et jeunes migrants en situation de rue, travaillant au grand marché de Lomé et ses périphéries, d’avoir accès à des micro-services financiers afin d’améliorer leur sécurité financière et leur indépendance. Les enfants seront parties prenantes du développement du projet et seront formés aux techniques de recherche.

« De nombreux enfants cachent leur argent sur eux-mêmes, d’autres l’enterrent en différents endroits, certains recourent à des systèmes informels d’épargne pour économiser leurs revenus. Mais ces méthodes ne sont ni sûres ni durables. L’une des conséquences majeures de ces abus est que les enfants sont incapables de réaliser des économies pour leur autonomisation », a expliqué Etse YAWO, Chef de Bureau pays Tdh Togo.

De ce fait, a-t-il affirmé, l’étude de base a recommandé au Projet de protection des enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos (CORAL) le développement d’un système de micro-épargne pour les enfants migrants et/ou en situation de rue faisant de petits travaux dans leurs lieux de transit et de destination.

Ce projet pilote prendra en charge 150 enfants bénéficiaires en situation de rue à Lomé, notamment au grand marché et ses environs.

Pour le Secrétaire général en charge de l’Action sociale, le projet SaVa vise à permettre à ses enfants de pouvoir créer ensemble un service de micro-finance en vue de circuler librement leurs revenus dans l’optique de leur protection et autonomisation.

« Il est question de présenter le projet au grand public et faire une communication autour de ce projet et inviter toutes les parties prenantes à accompagner les patrons de ce projet notamment Terre des hommes, Ecobank Togo et le Mouvement africain des enfants et jeunes travailleurs », a-t-il appuyé.

Le projet SaVa qui est le projet de protection des enfants migrants et enfants de rues fait suite à l’étude de base du projet régional de protection des enfants migrants le long du corridor Abidjan-Lagos mise en œuvre actuellement dans cinq (5) pays du corridor notamment : le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana, Le Nigéria et le Togo.

Le projet SaVa sera mis en œuvre à Lomé et sera élargi à d’autres localités et pays d’intervention de Terre des hommes au regard des résultats obtenus. Il comporte deux (2) axes : la création d’un réseau d’épargne dynamique et la co-animation du projet par les enfants à travers une recherche action participative afin d’impliquer les enfants dans la collecte de données et l’analyse pour mesurer le succès du projet.

Bernadette AYIBE

Read 433 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…