ADS
26 Nov 2018

Landlw, une solution numérique au problème foncier au Togo

Au Togo, les problèmes fonciers sont légion. Plus de 80% des affaires pendantes devant les tribunaux, sont liés à la terre. Pour contribuer à venir à bout de ce problème éminemment social, un site internet et une application numérique gratuitement téléchargeable sont désormais disponibles.

Conçus par Yaovi Kwasi, un jeune togolais, ce site www.landlw.com  et son application Landlw ont été présentés à la presse ce lundi à Lomé, en présence de géomètres, d’agents immobiliers et des curieux. Pour le concepteur, ce système numérique gratuit est avant tout un marché où acheteurs et vendeurs se retrouvent pour faire leurs affaires, que ce soit de terrains, de maisons ou d’appartements à louer, bailler ou vendre.

« L’idée est née d’une frustration que j’ai eue avec mon père qui s’est acheté plus de 6 terrains mais au finish, ne n’est retrouvé propriétaire que d’un seul. Les autres terrains, il les a payés mais n’en est finalement pas propriétaire. Il a perdu du temps à aller à la justice, est entré dans des litiges interminables et perdre encore plus d’argent », a déclaré M. Kwasi.

Selon lui, le système mis en place porte en lui des bénéfices aussi bien pour les agents immobiliers que pour les propriétaires fonciers, les acheteurs et même les preneurs.

« Landlw permet de gérer l’immobilier en un seul endroit et faire des partages sur les réseaux sociaux. L’agent immobilier y a gratuitement sa page web personnelle avec tous les inventaires immobiliers, en lieu et place d’un tableau au bord de la route. L’application est accessible et disponible dans le monde entier », a-t-il expliqué.

Aux propriétaires, ce système permet de mettre en vente leur propriété, de se protéger contre les doubles ventes, avoir accès à des milliers de potentiels acheteurs au Togo et à l’étranger. A l’acheteur, le site et l’application permettent de connaître le prix relatif à tout immeuble ou appartement par ville ou par quartier. Il le protège contre les dépenses inutiles liées à la recherche d’un lopin de terre, d’une maison ou d’un appartement, lui procure une certaine sécurité.

Le concepteur dit n’avoir pas l’idée de se substituer au cadastre, ni l'intention que son innovation est la meilleure. Mais il se dit certain que plus les gens l’utilisent, mieux le monde du foncier deviendra transparent.

Dans le futur, Yaovi compte travailler avec les hôtels et les banques pour initier les prêts immobiliers avec cette innovation.

Read 1167 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…