ADS
23 Oct 2018

Les OSC et les leaders religieux et communautaires à l’école de la décentralisation

Le processus de décentralisation et les premières élections locales qui auront lieu au Togo depuis plus de 30 ans, intéressent au plus haut point la Plateforme citoyenne justice et vérité (PCJV). Cette organisation et son partenaire financier, National Endowment for Democracy (NED) forment depuis ce lundi à Lomé, les représentants des organisations de la société civile, les leaders religieux et communautaires sur la décentralisation.

Assurée par des experts en décentralisation et en démocratie participative et la bonne gouvernance, cette formation vise au moins 3 objectifs. Il s’agit, selon les organisateurs, de former les participants sur le fonctionnement des structures décentralisées et faire connaître au groupe cible son rôle de veille et de contrôle de l’action des élus locaux.

A travers cette formation, on veut également montrer l’importance de la décentralisation dans le développement des communautés pour stimuler leur engagement et leur intérêt pour le processus. Ce sera enfin le lieu de montrer l’importance de la décentralisation basée sur l’approche des droits de l’homme et la notion de genre.

« Les enjeux de la décentralisation sont cruciaux. C’est le grand chantier auquel nous devons tous nous atteler si nous voulons tous contribuer efficacement au renforcement du processus de décentralisation et la promotion de l’Etat de droit au Togo », a déclaré dans son mot d’ouverture, Ampah Ansah-Johnson, le vice-président de  la PCJV.

Pour Ghislain Koffi Nyaku, directeur exécutif du Collectif des associations contre l’impunité au Togo (CACIT),  cette formation doit contribuer à la réussite de la décentralisation et améliorer la vie quotidienne des populations à la base.

Pendant 2 jours, les représentants des OSC et les leaders religieux et communautaires vont frotter et limer contre le cadre juridique et institutionnel de la décentralisation au Togo, comment élaborer un budget, la lecture de ce budget et le suivi des travaux de développement au niveau local. Ils toucheront aussi du doigt leur rôle dans la gouvernance locale participative et parleront du financement et l’exécution des projets de développement.

Cette formation qui s’inscrit dans le cadre du projet d’accompagnement de la société civile au processus de décentralisation au Togo, sera suivie de celle des hommes et femmes de médias jeudi et vendredi prochains sur le même thème.

Read 773 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
CIMTogo
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…