06 Jul 2018

Le ‘mois de la diaspora’, une initiative du CJD pour former les Togolais

Le Collectif des jeunes pour le développement (CJD) et ses partenaires ont lancé ce vendredi à Lomé, le « mois de la diaspora ». Cette initiative placée sous le thème « émigration, décentralisation et opportunités de développement » vise, dit-on, à renforcer les capacités des jeunes et des femmes sur toute l’étendue du territoire national sur la décentralisation en tant qu’outil de développement, pour une meilleure implication de la population.

Après la région des Savanes dans la première semaine du mois de septembre prochain et la région de la Kara du 10 au 14 du même mois, ce sera le tour des jeunes et des femmes de la région centrale d’être moulés dans les activités du mois de la diaspora du 17 au 22 septembre. Sotouboua, Djarkpanga et Sokodé sont entre autres localités qui seront visitées.

« Nous irons jusqu’au fief des rouges, tant qu’il s’agit de développement. Le reste ne nous regarde pas. Qui vous dit que dans ma famille, il n’y a pas de route, de bleu et d’orange ? », a indiqué Corneille Amélété, le président de la commission d’organisation.

Suivront ensuite du 24 au 29 septembre et du 1er au 3 octobre respectivement les populations de la région des Plateaux et Maritime. Au programme, des conférences-débats, des activités culturelles et sportives, des sketchs sur l’immigration, des rencontres B to B entre les jeunes, les femmes et les autorités administratives et locales. Des partenaires viendront, selon les organisateurs, des Etats-Unis, d’Europe et du Canada en appui aux populations à travers le jumelage.

« C’est un projet noble et ambitieux. Quand on est dans la société civile, il faut penser au développement du pays, aux femmes et aux jeunes », a lancé pour sa part, Brigitte Ekoué, la représentante de l’un des 4 partenaires du CJD sur ce projet.

Ce projet concerne tout le Togo, notamment les villages, les cantons, les villes et les chefs-lieux des 5 régions économiques et Lomé, a rappelé Orphée Adom, le coordonnateur du CJD.

« Le CJD a pour mission d’agir pour bâtir la cité dans la paix et sans nuire à autrui, afin de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la jeunesse togolaise, à son autonomisation, sa formation et son éducation. Au CJD, nous avons l’humble ambition de réconcilier et conscientiser la jeunesse togolaise pour une contribution au développement et à la construction d’une vraie nation togolaise », a-t-il souligné.

L’apothéose aura lieu à Lomé le 5 octobre, date historique dans l’histoire politique du Togo. Sur cette initiative, le CJD se fait accompagner par l’African diaspora forum (ADF), la Colombe verte internationale et le réseau Diaspora force et développement du Togo.

Read 506 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…