13 Mar 2018

Arrestation de Claude Pelelem : vers un durcissement de ton de la STT

La coordination de la Synergie des travailleurs du Togo (STT) n’est pas du tout contente de la manière dont son point focal de Kara (420 km au nord de Lomé) a été arrêté. Dans un communiqué rendu public ce mardi, la STT estime que le professeur d’allemand au lycée de Lama Kpéda, est ‘enlevé’.

« Le camarade Pelelem, actuellement malade et sous traitement, est porté disparu depuis le 12 mars au soir et détenu au secret au mépris du respect des procédures », écrit Nadou Lawson, coordinatrice générale de la STT.

Pour la synergie, ceux qui le détiennent, seront tenus pour responsables de tout ce qui adviendra à son intégrité physique.

En attendant la tenue d’une assemblée générale le vendredi prochain pour la suite à donner à son mouvement de revendication, la STT demande la libération ‘immédiate’ et ‘sans condition’ de son point focal de Kara.

La STT demande également l’arrêt des méthodes d’intimidation et de harcèlement des responsables syndicaux.

Pour rappel, les élèves du lycée de Lama Kpéda ont manifesté ce mardi dans les rues de Kara pour exiger la libération de leur enseignant. Selon les informations, ils auraient été dispersés à coups de gaz lacrymogènes.

Read 2130 times
Tagged under
Facebook Google Plus Twitter LinkedIn
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…